Cet "examen financier rigoureux, confié à un cabinet indépendant, permettra de confirmer ou d'infirmer" les chiffres récemment annoncés par le groupe Bolloré d'un déficit potentiel de 179 millions d'euros du service. Le groupe Bolloré est en charge du service Autolib' jusqu'en 2023, rappelle le communiqué.

"Alors que son plan d'affaires initial prévoyait un bénéfice substantiel à l'horizon de la fin du contrat, le délégataire a revu ses prévisions à la baisse, en faisant état d'un déficit potentiel de 179 millions d'euros dont 60 millions seraient contractuellement à la charge du délégataire" en l'occurrence la centaine de communes qui accueillent ce service "innovant". Le syndicat Autolib' Métropole "déplore cette situation".

L'audit "s'accompagnera de préconisations en vue d'un retour à l'équilibre d'ici 2023, aux fins de préserver ce service public pionnier et unique au monde par son ampleur, auxquels les usagers sont très attachés. Les conclusions de ce rapport sont attendues d'ici début mars", conclut le syndicat.

Né en 2011, Autolib' est un "succès considérable", rappelle-t-il, avec 100.000 abonnés annuels, près de 5 millions de locations en 2016 (+11% par rapport à 2015) et une couverture territoriale qui s'est étendue d'une quinzaine à 100 collectivités.

AFP