Fini la prise de rendez-vous pour la remise des clés de la voiture. Drivy, spécialisé dans la location de voitures entre particuliers, supprime cette étape grâce la technologie. En effet, la start-up propose aux propriétaires d'installer le boîtier Drivy Open qui permettra au locataire d'ouvrir le véhicule avec son smartphone dans la plage horaire réservée. En outre, ce boîtier électronique, installé par un professionnel, est équipé d'un système antivol et d'un dispositif de géolocalisation.
 
Le locataire procède lui-même à un état des lieux en prenant des photos avec son smartphone avant de monter dans le véhicule et au moment de le restituer. Il ne lui reste plus alors qu'à verrouiller les portes. La signature du contrat de location avait déjà été automatisée. L'objectif ? Simplifier la location pour le propriétaire comme pour le locataire et, au final, augmenter le taux de rotation des véhicules.

Un service payant
 
Pour le lancement, Drivy Open est gratuit les six premiers mois pour les 300 premiers inscrits, le service est ensuite facturé 29 euros par mois. La start-up explique que cet abonnement – sans engagement – peut être rentabilisé dès la première location. Toutefois, Drivy recommande son service aux automobilistes ayant l'intention de louer leur véhicule au moins trois fois dans le mois.
 
Pour l'instant, Drivy Open démarre à Paris et en banlieue. Sont éligibles les véhicules de moins de 15 ans et de moins de 150.000 kilomètres, avec un contrôle technique et une révision à jour. Les voitures doivent, en outre, être accessibles à un piéton et dans un endroit ayant une couverture Internet mobile.
 
Reste à savoir ce qui l'emportera : la facilité d'usage ou la volonté de ne pas payer de frais.
 
 Florence Guernalec