Après Lyon, Paris, Bordeaux et, plus récemment, Indianapolis aux États-Unis, le service d'autopartage en libre-service de Bolloré, débarque à Rome et à Turin en 2016. Blueroma et Bluetorino utiliseront les Bluecar, c'est-à-dire les véhicules 100% électriques équipés de batteries Lithium Métal Polymère mis au point par le groupe breton.

"Nous sommes très heureux d’exporter une nouvelle fois notre système hors des frontières françaises et particulièrement en Italie, où nous avons conçu la toute première Bluecar aux côtés de Pininfarina qui poursuit aujourd’hui la construction de nos véhicules dans son usine de Bairo", explique Vincent Bolloré, PDG du groupe, dans un communiqué.

Blueroma sera lancé dans la capitale italienne au deuxième trimestre 2016. Le service va démarrer avec 150 véhicules, 70 stations et 280 bornes de charge. A terme, 1 000 véhicules, 500 stations et 2 000 bornes de charge seront déployés dans les deux années à venir, selon le communiqué de Blue Solutions, filiale du groupe Bolloré. Le lancement de Bluetorino est prévu en septembre 2016. L'objectif ? 400 véhicules, 200 stations et 210 bornes de charge d’ici à 2018.

Pour les habitants et les touristes
 
"L’objectif pour Rome et Turin est de proposer un service d’autopartage à la fois pratique, propre et respectueux de l’environnement et du patrimoine historique. Désormais, les habitants et touristes de ces cités antiques pourront se déplacer en voiture électrique grâce à un moyen de transport flexible et abordable permettant de réduire la présence de véhicules thermiques dans les villes", a souligné Vincent Bolloré.
 
Le service sera présenté au grand public et aux villes italiennes, dès mars 2016, à l’occasion de la semaine de la mobilité.

Florence Guernalec