C'est une tradition, tous les 1er juillet, le prix des transports publics franciliens prend un coup de chaud. Cette année, il risque de flamber : le président du conseil régional et du Syndicat des transports d'IdF (Stif), Jean-Paul Huchon (PS) a proposé le 26 mai une hausse des tarifs de 3,9 %.
Sa prososition sera-t-elle suivie par son conseil d'administration ?  En 2009, l'élu régional avait demandé une hausse de 4,6 %, au final, il avait dû se contenter de + 2 %.


118 millions pour remettre le réseau à niveau


Le prix des titres de transport pourrait augmenter uniformément de 3,80 euros sur les abonnements mensuels (sauf zone 1-5 et 1-6) et de 3% à 3,5% en moyenne sur les billets et tickets.
Au 1er juillet, l'abonnement mensuel zones 1 et 2 passerait de 56,60 euros à 60,40 euros (+ 6,7%). L'abonnement mensuel zones 1 à 3 de 74,40 euros à 78,20 euros (+ 5,1%). L'abonnement mensuel zones 1 à 4 de 91,70 euros à 95,50 euros (+ 4,1%). Les tarifs des forfaits Navigo zones 1 à 5 (109,90 euros) et zones 1 à 6 (123,60 euros) resteront inchangés.

Le prix du ticket unitaire t+ vendu à l'unité passerait de 1,60 euro à 1,70 euro et celui du carnet de dix tickets t+ de 11,60 euros à 12 euros (+3,45%).

Ces hausses permettront "la poursuite de la mise à niveau du réseau de transport francilien", argumente Jean-Paul Huchon. Elles rapporteraient en année pleine 118 millions d'euros, selon Jean-Vincent Placé, vice-président Verts du conseil régional chargé des transports et membre du conseil du Stif, l'autorité organisatrice.
Elles vont compenser les pertes dues aux moindres rentrées de "versement transport", la taxe payée par les entreprises, chiffrées par l'élu régional à 100 millions d'euros.

Plus fortes à Paris qu'en périphérie (et nulles pour les trajets les plus longs), elles ne sont pas contradictoires avec l'instauration dans deux ans d'un tarif unique pour les transports en IdF, ont affirmé Jean-Paul Huchon et Jean-Vincent Placé lors d'un point presse. Une étude commandée par le Stif doit être lancée sur le sujet en septembre 2010.


Quid de l'inflation ?


Les deux responsables régionaux ont réclamé de nouveau à l'Etat une hausse des taux du versement transport (VT) et souligné la nécessité que le Stif ne perde pas de recettes.
La gratuité des transports pour les jeunes en insertion à la recherche d'un emploi promise par le président du conseil régional pendant la campagne électorale de mars interviendra "au début de l'année prochaine ou au printemps au plus tard", selon M. Huchon.

Dans un communiqué, Valérie Pécresse (UMP), chef de l'opposition régionale, a dénoncé cette hausse, "plus de deux fois supérieure à l'inflation". Le groupe Front de Gauche du conseil régional a réclamé un alignement des hausses tarifaires sur l'inflation.
De son côté, l'association de consommateurs CLCV a déploré une "nouvelle atteinte au pouvoir d'achat des consommateurs" et demande un "gel des hausses envisagées et la transparence sur les investissements jugés indispensables par le Stif".