Veolia et la RATP avaient déjà traversé la Méditerranée, Transdev va bientôt les rejoindre pour exploiter et assurer la maintenance du tramway qui reliera début 2011 Rabat à Salé, au Maroc. Le contrat de 800 millions de dirhams (environ 73 millions d'euros) a été attribué à la filiale de la Caisse des Dépôts le 21 mai 2010.

"Les travaux de la ligne 1 sont en cours d'achèvement, les essais sont en cours, et elle doit théoriquement entrer en service le 20 décembre, mais le tram sera sans doute sur les rails début 2011. Ce léger retard est lié à un problème technique avec les rames", explique Dominique Gauthier, directeur délégué de Transdev Iberia, la branche Europe du sud de Transdev. La ligne 2 devrait être sur les rails courant 2011.

Deux autres transporteurs français déjà présents au Maghreb (Keolis à Alger et  RATP Développement à Casablanca), avaient répondu à l'appel d'offres du tramway Rabat-Salé, une agglomération forte de deux millions d'habitants.
Avec le tram de Rabat, Transdev signe donc sa première percée en Afrique du Nord : 20 kilomètres de ligne, 31 stations, 25 rames de 65 mètres livrées par Alstom et exploitées en rames doubles. Elles doivent transporter en moyenne 180 000 voyageurs par jour.


Veolia et Alstom sur les rangs

Deux autres candidats étaient en lice pour cet appel d'offres : Veolia pour le contrat d'exploitation et Alstom et Veolia pour la maintenance des installations. Transdev a finalement remporté les deux marchés.
Il s'agit d'un contrat de sous-traitance de six ans (renouvelable) pour le compte du concessionnaire du nouveau réseau de tramway, filiale d'une société d'Etat marocaine.