Keolis exploitera deux nouveaux réseaux - le réseau allemand de Teutoburger-Wald-Netz (TWN) et celui reliant les villes de Zwolle à Enschede et à Kampen (Pays-Bas) - pour une durée de quinze ans.
 
Keolis Deutschland, filiale allemande de Keolis, a démarré, le 10 décembre 2017, l’exploitation du réseau de TWN dans la région Rhénanie-du-Nord-Westphalie située en Allemagne de l’ouest. Cette région, qui compte environ 18 millions d’habitants, est la plus peuplée du pays.
 
D’une longueur de 500 kilomètres, ce réseau est constitué de 5 lignes jalonnées de 52 stations. Pouvant atteindre jusqu’à 160 km/h, ses trains devraient parcourir 5,3 millions de km par an. Les 19 rames existantes reprises du précédent opérateur vont être rénovées afin d’améliorer leur confort et d’optimiser la sécurité et l’expérience des voyageurs à bord.
 
Huit nouveaux trains viennent également renforcer la flotte. Keolis a aménagé les rames afin qu’elles puissent contenir jusqu’à 24 vélos, chacune d’elle pouvant transporter jusqu’à 532 voyageurs.

Le plus grand de la région
 
A ce nouveau contrat s’ajouteront la reprise par Keolis en 2019 du réseau de train régional de la région Rhin-Rhur ("S-Bahn Rhein-Ruhr") ainsi que la prolongation de l’exploitation du réseau de Hellwegnetz, dont l’exploitation a démarré en 2008 et s’achèvera en 2030 après l’attribution d’une prolongation de contrat en 2015 pour douze années supplémentaires.
 
Ces contrats permettent à Keolis de renforcer significativement son implantation en Allemagne et de devenir le plus grand opérateur privé de la région. Keolis Deutschland devrait ainsi passer de 600 à 900 collaborateurs à horizon 2019.
 
La particularité de ce contrat est que l’une de ces cinq lignes sera étendue, à compter du 14 janvier 2018, afin de proposer un service transfrontalier jusqu’à Hengelo (province d’Overijssel) aux Pays-Bas.

Une deuxième conquête en Hollande
 
Keolis Nederland, filiale néerlandaise du Groupe, a démarré l’exploitation du réseau de trains régionaux qui relient la ville de Zwolle à Enschede et à Kampen, dans la province d’Overijssel aux Pays-Bas.
 
Deuxième contrat de transport ferroviaire pour Keolis aux Pays-Bas, ce réseau couvrira les besoins de mobilité des 1,2 million d’habitants de la région. D’une longueur de 81 kilomètres, le réseau dessert 14 stations. Ce contrat, d’une durée de quinze ans, générera un chiffre d’affaires cumulé de 300 millions d’euros.
 
Ses 16 trains peuvent atteindre la vitesse de 160 km/h et transporter jusqu’à 260 voyageurs par rame. Ils devraient parcourir 2,6 millions de kilomètres par an. Le contrat prévoit également la mise en place de nouveaux services tels que le WiFi à bord afin d’améliorer l’expérience de mobilité des voyageurs.
 
Keolis est présent depuis 2003 en Europe continentale. Le groupe y exploite, dans six pays (Belgique, Danemark, Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Suède), 5.600 bus et plus de 150 trains et tramways. Ces deux nouveaux contrats de transport ferroviaire de proximité consolident donc l’implantation de Keolis dans cette région d’Europe.
 
Keolis exploite désormais dix réseaux à l’international, soit 1.150 trains au total et transporte chaque année environ 600 millions de passagers.
 
F.G.