Après des mois de discussions tendues entre les syndicats et le nouveau délégataire, des manifestations des salariés, une action en justice perdue par les instances représentatives du personnel et une grève, les parties prenantes ont fini par s'entendre. En effet, la filiale de JCDecaux, Cyclocity, et Smovengo ont annoncé avoir signé un accord unanime avec les représentants des organisations syndicales Cyclocity - CGT, Sud Solidaires et CFDT.
 
Cet accord  permet à tous les volontaires de conserver un emploi au sein de l’activité dédiée à Vélib’ dans des conditions salariales et d’avantages sociaux équivalentes. "Ils sont soutenus dans leur démarche par le syndicat Autolib' Vélib' Métropole et la Mairie de Paris", souligne Smovengo dans son communiqué.
 
Les salariés qui ne souhaiteraient pas poursuivre cette activité bénéficieront d’un PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi) dont les conditions, conclues entre Cyclocity et toutes les organisations syndicales représentatives à l’unanimité, sont en cours de validation par la DIRECCTE, explique JCDecaux dans son communiqué.
 
Smovengo précise que "le dispositif de reclassement externe sera présenté dès cette semaine aux salariés de Cyclocity pour des embauches prévues à partir de mi-décembre".
 
F.G.