L'accord annoncé porte à deux milliards d’euros le montant total du soutien de la Banque européenne d'investissement (BEI) à ce jour, un premier contrat d’un milliard d’euros ayant été signé en 2016. La Société du Grand Paris (SGP) bénéficie ainsi de conditions financières particulièrement attractives grâce à la notation financière triple A de la BEI.
 
Ce prêt de longue durée (40 ans maximum) va permettre à la SGP de poursuivre le développement du projet  du Grand Paris Express (GPE). Il sera dédié à la construction de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express qui reliera en moins de quarante minutes l’Est et l’Ouest de la Région Parisienne, de Pont de Sèvres à Noisy-Champs.
 
En tant que premier financeur européen des infrastructures en France, la BEI a consacré 7,8 milliards d’euros d’investissements depuis janvier 2016 en soutien au développement d’infrastructures modernisées et durables dans les domaines du transport urbain, mais aussi du très haut débit, de l’enseignement (collèges, lycées et universités) et des hôpitaux. Plus de 50% des projets financés par la BEI en France concernent le financement d’infrastructures, un chiffre au dessus de la moyenne européenne.
 
Auparavant, la BEI avait notamment accordé des prêts à la région PACA et à la région Rhône-Alpes pour
l'achat de TER (130 millions  et 200 millions), Rennes Métropole pour financer la réalisation de la ligne b du métro à hauteur de 300 millions, le Stif pour l'achat et la modernisation de RER (600 millions) ou encore la communauté d'agglomération de Rouen pour l'achat de rames de tramway (60 millions).
 
F.G.