Plusieurs pics de pollution ont touché les grandes agglomérations ces dernières années. Or, les transports routiers sont responsables de 59% des émissions de dioxyde d’azote et de 41% des particules fines.
 
Ainsi, le GIE Objectif transport public, qui rassemble les élus du Groupement des autorités responsables de transport (Gart) et les opérateurs de l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP),  a décidé de consacrer la 11e édition de la Journée du transport public à la lutte contre la pollution de l'air. Cette manifestation, qui aura lieu le 16 septembre 2017, vise "valoriser les transports de proximité auprès du grand public pour encourager les changements de comportement".


Les autorités organisatrices et les opérateurs sont invités à s'inscrire sur le site dédié et à proposer deux types d'opérations :
- des offres promotionnelles pour faire découvrir les transports publics – journée à 1 euro, forfait journée, réduction exceptionnelle sur les abonnements, tarif spécial jeunes, 1 ticket acheté = 1 ticket offert... ;
- des événements liés à la thématique de la pollution de l'air.
 
La date limite des inscriptions est fixée au 11 août 2017. En outre, le GIE Objectif transport public met à la disposition des participants des supports de communication pour notamment annoncer en amont la manifestation.
 
Enfin, les Challenges du transport public récompenseront les meilleures campagnes de communication et les meilleures initiatives de transport public dans quatre catégories : information sur le réseau, services aux voyageurs et mobilité connectée, changement de comportement, et préservation de l'environnement. Les
dossiers sont à renvoyer avant le 16 septembre 2017.
 
En 2016, deux tiers des réseaux de transport (Régions, Départements, agglomérations) ont participé à la manifestation, les trois quarts de la population française et 50% des agglomérations de plus de 50.000 habitants sont concernés.
 
F.G.