"L'objectif est d'apporter toujours plus de services aux clients et plus de confort aux agents SNCF", résume Benoît Tiers, directeur général digital et système d'information du groupe dans une interview vidéo diffusée sur le site de la SNCF et son appli mobile, Les Infos. Le groupe public a présenté, le 18 mai 2017, la "troisième étape" de sa transformation digitale en mettant en avant "huit projets phares".
 
Côté voyageurs, la SNCF promet de "fluidifier et simplifier le voyage". Ainsi, SNCF Connect permettra d'utiliser un identifiant unique – l'adresse mail – pour se connecter à son compte client depuis la gare, les boutiques, mais aussi tous les sites et applis SNCF.
 
Une appli mobile unique et améliorée
 
De plus, à la rentrée 2017, l'appli mobile SNCF remplacera les différentes applis spécifiques aux TGV, Transilien et Intercités, et deviendra "l'outil unique pour tous les voyages". L’objectif ? Doubler le nombre d'utilisateurs d'ici trois ans.
 
En outre, cette appli va intégrer l'intelligence artificielle afin de permettre la personnalisation "en fonction des habitudes de l'utilisateur". Il est également prévu de dématérialiser les cartes d'abonnement en les enregistrant sur son smartphone.
 
De plus, cette appli intégrera, en 2018, le sans contact (NFC) qui permettra d'enregistrer le billet sur la puce de son smartphone et de l'utiliser comme titre de transport même éteint. Aujourdhui, "au moment de la validation ou du contrôle le client doit ouvrir l’appli, retrouver le code barre, etc. Avec le NFC, un seul geste suffira, comme la validation pour une carte de transport. Le NFC rendra la procédure beaucoup plus fluide pour le client", explique la chef de projet Jade Valliès.
 

L'intégration du sans contact va nécessiter de changer les 15.000 terminaux Accelio de ses contrôleurs et agents d'escale par des Cosmo compatibles NFC et connectés à l'appli mobile, "qui va nous permettre d'améliorer la lutte contre la fraude", a souligné Benoît Tiers.
 

De nouveaux outils métiers pour simplifier le travail des cheminots
 
Toujours dans cet esprit de simplification, la SNCF a dévoilé trois nouveaux outils qui seront déployés pour ses agents. Ainsi, Big Data voies exploite toutes les données liées à l'infrastructure pour les restituer sous forme de cartographie et optimiser la maintenance.
 
DigiDoc est une plate-forme web lancée en avril 2017 qui permet de retrouver en mobilité et simplement le bon document, la bonne procédure, parmi les 90 000 textes réglementaires de la SNCF. "Les agents peuvent programmer des alertes sur les textes ou dossiers mis en favoris, et reçoivent dès lors des notifications en cas de mises à jour", explique Aurélie Fouqueray, chef de projet DigiDoc sur le site de la SNCF.
 
Osmoze (Outils Sécurité Modernes (et) Opérationnels (en) Zone Exploitée) est un programme qui concerne la dématérialisation de documents sécurité, la numérisation des procédures, la supervision des engins à distance ou encore la télé-opération des outils sécurité.

"En plus de faciliter et de sécuriser le travail des agents, Osmoze devrait permettre de réduire le temps de procédure de 40% sur chaque chantier, ce qui représente une économie de 50 millions d’euros par an", annonce Frédéric du Manoir, directeur du programme. Ce programme doit être déployé en 2018.
 
F.G.