"Boire ou conduire, il faut choisir", proclame le slogan qui n’interdit pas de faire carburer les autocars à l’alcool de vin. La Gironde, département ô combien viticole, en fait un axe de développement écologique. Avantage mis en avant par cette motorisation éthylique ? Pas de particules fines, une réduction de 85% des émissions de gaz à effet de serre et de 50% d’oxyde d’azote (Nox) par rapport au diesel fossile.

En juin 2017, la Gironde et la Citram Aquitaine, un des délégataires de son réseau TransGironde et filiale de Transdev, mettront en effet en service commercial un autocar fonctionnant au marc de raisin et à la lie de vin. Avis aux amateurs, ce car circulera sur la ligne régulière TransGironde n°201 Bordeaux-Saint-André de Cubzac-Blaye.

Il s’agit d’un Scania dont la motorisation a été adaptée pour rouler à l'ED95, bioéthanol de génération avancée (produits non alimentaires) issu de résidus viniques homologué en France en 2016.

Le constructeur scandinave s'est lancé depuis plusieurs années dans le développement de solutions fonctionnant au bioéthanol de marc de raisin, résidu non alimentaire. Scania et certains réseaux urbains urbains testaient déjà cette solution de façon expérimentale.

Un régime fiscal propre

Un pas a été franchi en 2016 avec l'homologation de ce carburant et la reconnaissance d'un régime fiscal propre qui permet d'afficher un coût de commercialisation équivalent voire moindre que celui du litre de gazole. Evidemment, la Gironde, qui dispose d'un écosystème propice, a saisi cette opportunité. Le carburant sera fourni par l'usine du groupe de distillerie Raisinor de Coutras (Gironde) qui travaille avec de nombreuses coopératives viticoles.

"L'entrée en exploitation commercial d'un autocar fonctionnant à ce type de bioéthanol est une première pour un département, se réjouit le conseil départemental de la Gironde. Scania nous livrera son autocar mi-juin."

Mais très vite, le département se démettra de son bus au marc de raisin. Loi NOTRe oblige, son réseau TransGironde passera, en septembre 2017, sous l'autorité de la région Nouvelle Aquitaine, présidée par Alain Rousset.

A lui et son équipe de décider de la suite : un autocar au marc raisin ça va, quelques autres pourquoi pas ? 

Marc Fressoz