La RATP, le Stif et Alstom célèbrent l'événement. Un premier train de voyageurs équipé du système de pilotage automatique a circulé sur le tronçon central du RER A le 27 avril 2017. "Une première mondiale pour une ligne ferroviaire à grand gabarit", souligne la PDG de la RATP, Elisabeth Borne dans un communiqué.
 
Cette prouesse va permettre d'améliorer la régularité et la fréquence du RER A à raison d'un train de plus par heure, soit 10% de capacité en plus. En effet, la vitesse des trains sera optimisée et un intervalle constant sera maintenu entre tous les trains entre les gares de Nanterre-Préfecture, Val de Fontenay et Fontenay-sous-Bois.

Une vitesse commerciale augmentée
 
Concrètement, le pilotage automatique – de type GOA2 avec conducteur – va permettre de réduire de deux minutes le temps de parcours des voyageurs entre Vincennes et la Défense en augmentant la vitesse commerciale des rames de 5 km/h sur le tronçon central. Les conducteurs continueront de superviser la conduite et de décider la fermeture des portes, et seront davantage disponibles pour assurer l'information voyageurs.
 
La rame double MI09 fonctionne avec le pilotage automatique, sorte de régulateur de vitesse, développé et fourni par Alstom. Cette fonction est ajoutée au système d'aide à la conduite, l'exploitation et à la maintenance (Sacem) installé en 1989. Le déploiement du pilotage automatique sera effectif sur l'ensemble des trains du RER A – 183 rames à deux niveaux MI09 et MI2N – au second semestre 2018, sans interruption de trafic et sans impact sur les voyageurs, soulignent la RATP et le Stif dans un communiqué commun.
 
Un contrat d'un montant de 20 millions d'euros pour Alstom qui comprend les études détaillées, la réalisation du prototype et les équipements destinés aux rames, les essais et l'assistance du projet. L'industriel souligne, dans un communiqué, le défi technique  qui a consisté à "installer en moins de deux ans un pilotage automatique sur un système existant depuis près de trente ans, techniquement complexe de par l’interfaçage avec deux types de train existants".

Une modernisation de la ligne en profondeur
 
La mise en place de ce pilotage automatique sur le tronçon central du RER A fait partie d'un vaste plan de modernisation de la ligne la plus fréquentée d'Europe (1,2 million de voyageurs par jour). "Avec de nouveaux horaires plus efficaces qui seront mis en œuvre dès la fin de l'année, avec un nouveau centre de commandement unique qui sera mis en service en 2019, avec des investissements sur les infrastructures d'ici 2020 et avec des trains neufs, la ligne A pourra enfin fournir un service à la hauteur des attentes des Franciliens, s'est félicité Valérie Pécresse, présidente du Stif et de la région Île-de-France.
 
En effet, le Stif a achevé, en février 2017, l'équipement de la ligne en rames à deux niveaux. Cet été, le tronçon central du RER A sera, à nouveau, fermé pendant un mois, pour continuer les travaux de renouvellement voie ballast (RVB), qui permettront de garantir une fiabilité et une disponibilité optimale des infrastructures de la ligne.
 
F.G.