JCDecaux "s'étonne des nombreuses informations (...) concernant l'issue de la procédure d'appel d'offres Vélib' qui n'est pas terminée", indique dans un communiqué le géant français de l'affichage publicitaire.

Selon
Le Parisien du 23 mars 2017, repris par d'autres médias, la commission d'appel d'offres a rendu la semaine dernière un premier avis favorable à la seule offre concurrente, présentée par Smoove, une PME de Montpellier. La mairie de Paris et le syndicat Vélib' Métropole ont refusé de commenter cette information avant la fin de la procédure, prévue mi-avril.

Une centaine de salariés de Vélib' - qui emploie 315 personnes - ont manifesté mardi devant l'Hôtel de Ville de Paris pour exprimer leur "inquiétude sur leur avenir", relayée par des élus de droite mais aussi communistes.

Pour conserver le marché qu'il détient depuis 2007, JCDecaux - associé à la RATP et la SNCF - promet notamment le "maintien de l'emploi des 315 salariés, à 90% en CDI et à temps plein, aux conditions salariales et sociales actuelles".

Le groupe assure "proposer la meilleure offre (...) construite au prix le plus juste" et affirme qu'il "mettra tout en oeuvre pour faire respecter la reprise de plein droit" des salariés "par le nouvel opérateur, quel qu'il soit".

AFP