Au quatrième trimestre 2016, 1,56 million de passagers ont emprunté des cars Macron, soit une hausse de près de 70% par rapport au même trimestre 2015, selon l'Observatoire des transports et de la mobilité de l'Arafer.
 
Le taux d’occupation progresse à 36,1% contre 32,4% au quatrième trimestre 2015. Le chiffre d'affaire des autocaristes s’établit à 24,3 millions d'euros HT, soit un triplement par rapport au même trimestre de l’année précédente.
 
Une saisonnalité en cause
 
Toutefois, les services librement organisés (SLO) connaissent, pour la premier fois, un recul de la fréquentation d'un trimestre à l'autre (-22%). Comme l’offre des transporteurs, mesurée en sièges-kilomètres, a diminué de façon plus modérée (-8%), cela s'est traduit par une baisse du taux d’occupation moyen des autocars de près de 10 points.

A l'instar des autres modes de transport, les cars Macron n'échappent pas à la saisonnalité de la demande. Les autocaristes ont ajusté leur offre en remplaçant des destinations estivales (Arcachon, Guérande, Saint-Martin-de-Ré,...) par la desserte de stations de montagne (Albertville, Tignes, Val-d’Isère,...).
Ils ont également fermé certaines destinations dans le centre et l’est de la France faute de passagers suffisants (Sedan, Forbach, Montluçon, Guéret, Charolles...).

Au 31 décembre 2016, l’Arafer recense, ainsi, 180 villes desservies (5 de moins qu’au trimestre précédent) et 985 liaisons commercialisées en France (-3% par rapport au précédent trimestre). Près de 300 de ces liaisons sont commercialisées par au moins deux transporteurs, soit 30% de l’offre totale qui concentre 88% de la fréquentation.
 
Un rattrapage sur les prix
 
La hausse du prix des billets se poursuit : la recette moyenne par passager aux 100 km progresse de 18% d’un trimestre à l’autre, passant de 4 à 4,7 euros HT. Une augmentation des tarifs qui a permis de compenser en partie l’effet de la baisse de la fréquentation, et limite le recul du chiffre d’affaires à 12% par rapport au trimestre précédent.

Sur l’ensemble de l’année, 6,2 millions de personnes ont voyagé en autocar et près de 7 millions depuis l’ouverture du marché, en août 2015. Le chiffre d’affaires 2016 s’élève à 83,2 millions d'euros HT.
 
F.G.

L'observatoires des transports et de la mobilité de l'Arafer –
L'analyse du marché libéralisé des services interurbains par autocar, bilan du quatrième trimestre 2016