Après la concertation sur le Grand Paris des bus, le Stif lance des concertations sur quatre projets de réaménagement de gare en Île-de-France. Deux sont actuellement en cours – la Gare de Val-de-Fontenay (du 20 février au 24 mars) et la liaison Gare du Nord-Gare de l'Est (du 28 février au 31 mars). Et deux concertations sont programmées dans les mois qui viennent – Gare de Poissy (juin 2017) et Gare de Saint-Denis (septembre 2017).

Le projet "Gare du Nord-Gare de l'Est" vise "à faire émerger une liaison facile entre les gares" distantes de seulement 500 mètres, mais aussi "un hub de transports au sein d'espaces publics revalorisés". Concrètement, le projet soumis à concertation comporte trois volets : améliorer les déplacements piétons, créer une liaison souterraine et faciliter le lien entre les rues et les souterrains. Trois scénarios sont sur la table.




Les deux gares accueillent près de 800.000 voyageurs par jour, dont 600.000 poursuivent leur trajet en transport en commun via 17 lignes de bus, 6 lignes de trains et RER et 4 lignes de métro. Les usagers de ces gares, les riverains, les salariés, les associations et, plus largement, tous les acteurs concernés sont invités à donner leur avis sur le projet sur un site dédié.
En outre, quatre rendez-vous sont programmés sur le terrain du 7 au 21 mars : une rencontre "le projet en marchant" aura lieu le 11 mars, et un atelier consacré à l'aménagement de la liaison piétonne se tiendra le 28 mars.

Val-de-Fontenay, la première gare de l'est parisien

Actuellement, la gare de Val-de-Fontenay par laquelle transitent 100.000 voyageurs par jour est desservie par les lignes de Trains-RER A et E et sept lignes de bus. Le projet de réaménagement vise à préparer l'arrivée de nouveaux modes de transports (tram T1, métro lignes 1 et 15) et le développement urbain du quartier (450.000 m2). Ce qui représente une augmentation de la fréquentation de la gare évaluée à 70% à l'horizon 2030.

 


Il s'agit d'améliorer les espaces à l'intérieur de la gare pour améliorer la circulation des voyageurs et les correspondances, mais aussi de réaménager les abords de la gare pour faciliter l'intermodalité (bus, piétons, vélos, taxis, etc.).

Le projet soumis à concertation présente deux scénarios : un accès piéton aux quais et un lien urbain entre l'est et l'ouest via une passerelle ou via un souterrain. Deux ateliers "balades" sont programmés le 9 mars, et deux "rencontres voyageurs" le 21 février et le 21 mars). Les avis sont recueillis sur un site dédié.

F.G.