C'est une première. La commission européenne met en place un dispositif innovant pour financer des projets d'infrastructure de transport en Europe. En effet, l'appel à propositions du Mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE) doté de 1 milliard d'euros combinera des subventions et des financements du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), de la Banque européenne d'investissement (BEI), d'institutions financières publiques (type la Caisse des dépôts ou BPI France) ou d'investisseurs privés.
 
Pour bénéficier du soutien de l'initiative du MIE, les candidats devront démontrer la capacité de leurs projets financière à obtenir un financement complémentaire auprès d'institutions financières publiques ou privées.

En outre, les projets présentés devront contribuer à un transport durable, innovant et sans couture le long du réseau transeuropéen de transport. Une attention particulière sera accordée aux projets visant à éliminer les goulets d'étranglement, à soutenir les liaisons transfrontalières et à accélérer la numérisation des transports, en particulier, l'intermodalité et l'interopérabilité du réseau de transport.

Cela inclut les nouvelles technologies et les systèmes de gestion du trafic tels que le système européen de surveillance du trafic ferroviaire (ERTMS), les systèmes de transport intelligents (ITS) pour les routes ou le programme de recherche sur la gestion du trafic aérien du ciel unique européen.

Il existe deux dates limites de soumission des propositions – le 14 juillet 2017 et le 30 novembre 2017. Le soutien sera accordé après une compétition et un processus d'évaluation et de sélection approfondi des projets.

A ce jour, 19,3 milliards d'euros – sur les 24,05 milliards prévus sur la période 2014-2020 – ont d'ores et déjà été engagés dans le cadre du Mécanisme pour l'interconnexion en Europe.

F.G.