Inscription newsletters :

Partenaire presse

Tribune libre

Une nouvelle expérience de voyage grâce au digital

Partenaires

UTP

L’Union des Transports Publics et Ferroviaires

FNTV

Fédération Nationale des Transports de Voyageurs

KLESIA

Protection et innovation sociales

FER DE FRANCE

Lieu d'échange et de rassemblement de la filière ferroviaire française

AFTRAL

Organisme de formation créé par les professionnels pour les professionnels

16 février 2017 | mis à jour le 17 février 2017 | par Marc Fressoz

[Exclu] Bus électrique : l’État et Alstom au chevet de leur filiale NTL

Alstom et le secrétaire d'État à l'Industrie,...

Sur le même thème

13 octobre 2016 / Matériels et Constructeurs

Alstom et Lohr se lancent dans le bus électrique

L'intérêt du gouvernement et des collectivités pour le bus électrique aiguise les appétits de constructeurs… ferroviaires. Alstom prépare, avec sa filiale NTL, un prototype 100% électrique et l'alsacien Lohr propose un essieu électrique qui permettrait de transformer des bus thermiques en bus électriques ou hybrides. Un premier véhicule circulera à Strasbourg à partir du 17 octobre 2016.

Véhicules électriquesLire la suite

11 juin 2012

Alstom et le FSI empochent Translhor pour 35 millions d'euros

Une semaine après un premier désaccord, le constructeur ferroviaire français et le Fonds stratégique d'investissement (FSI) annoncent finalement le rachat de 100% de Translohr pour 35 millions d'euros. En difficultés, la division de tramways sur pneus du groupe Lohr emploie 196 salariés. Le dossier était sur le bureau d'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, à la veille du premier tour des législatives.

Lire la suite

1er juin 2012

Translohr refuse l'offre de reprise d'Alstom et du FSI

L'offre de reprise formulée par Alstom et le Fonds stratégique d'investissement est jugée insuffisante par le dirigeant de Lohr Industrie pour sa filiale Translohr spécialisée dans les tramways sur pneus. Selon les Echos et l'AFP, l'offre serait de 35 millions au lieu des soixante espérés par le constructeur, qui emploie près de 1 000 personnes et est proche du dépôt de bilan.

Lire la suite

le partenaire des médias