Suite à l’épisode persistant de pollution aux particules fines PM10 qui dégrade la qualité de l’air sur l’ensemble de la région Île-de-France (prévision AirParif) et en coordination avec la Préfecture de Police qui instaure le déclenchement de la circulation différenciée à Paris et en petite couronne, le Stif reconduit le forfait jour "toutes zones" au tarif incitatif de 3,80 euros pour les journées du mardi 24 janvier et du mercredi 25 janvier 2017. Ce nouveau titre de transport, décidé par le Stif le 11 janvier dernier, vise à inciter les Franciliens à laisser leur véhicule au garage et à privilégier les transports en commun.

Un effort par rapport aux forfaits jours actuellement en vigueur qui varient entre 7,30 euros (zone 1-2) et 17,30 euros (zone 1-5).  Ce forfait représente donc une économie pour l’ensemble des personnes effectuant de longues distances ou devant réaliser plus de deux trajets courts dans la même journée. Il est aussi conforme à la loi de transition énergétique qui prévoit une tarification incitative en cas de pic de pollution. Pour le Stif, ce forfait antipollution est aussi plus juste par rapport aux usagers abonnés à un forfait, comme l'avaient souligné les associations d'usagers des transports. 

Le coût pour le Stif de ce tarif incitatif est de 500.00 euros par jour. C’est beaucoup moins que la gratuité totale des transports en commun qui génère un manque à gagner de l'ordre de 4 millions d’euros par jour en semaine, une somme financièrement intenable selon le Stif. L’autorité organisatrice explique que la poursuite de la gratuité limiterait sa capacité d'investissement dans des transports propres : un manque à gagner annuel de 80 millions d'euros représente l'acquisition de 160 bus électriques. 

F.G.