L'interopérabilité transfrontalière des solutions de transport intelligent et la thématique des véhicules autonomes seront au coeur des débats du 12e Congrès européens des ITS qui se tiendra cette année dans l'Eurométropole de Strasbourg. Lors de cet événement qui réunira 1.500 congressistes et 90 exposants, se déroulera le premier challenge international de navettes autonomes.
 
"Pour nous, l'objectif de ce challenge est d'étudier comment nous pouvons tirer parti de cette expérience pour la prolonger sur le territoire strasbourgeois", a expliqué Catherine Trautmann, vice-présidente de l'Eurométropole de Strasbourg, lors d'une conférence de presse, organisée à Paris le 12 janvier 2017. "Cela va nourrir la réflexion collective quant à ce nouveau système de transport".
 
Remise des candidatures le 28 février 2017
 
Ce challenge, placé sous le haut patronage du ministère des Transports français et le ministre fédéral allemand des Transports et des Infrastructures numériques, est ouvert à tous les concepteurs et constructeurs nationaux et internationaux de navettes autonomes.
 
Pour participer à cette expérience, ils devront répondre à un cahier des charges qui sera publié par l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau le 3 février 2017. Ils auront alors jusqu'au 28 février pour déposer leur candidature. Le 17 mars, ils sauront s'ils sont retenus pour participer à cette expérimentation.
 
Liaisons éphémères Trans-Rhin
 
Le challenge à relever consistera à opérer une navette autonome sur un itinéraire commun à tous les candidats et inférieur à 2 kilomètres. A tour de rôle, ils devront transporter du public sur une route ouverte à la circulation reliant Strasbourg à Kehl, une ville allemande située de l'autre côté du Rhin.
 
"L'ensemble de ces liaisons constituera une service éphémère à usage de démonstration et d'évaluation", a précisé Anika Klaffke, secrétaire générale de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau. Car l'intérêt de ce challenge est de faire découvrir ce type de service et surtout recueillir les réactions des utilisateurs et comprendre leurs attentes.
 
"Il existe différents types de prototypes", rappelle Catherine Trautmann, "il faut les comparer et avoir l'avis du public. Le challenge va nous aider à établir la valeur du service, sa fiabilité et analyser les niveaux de maturité des systèmes".
 
Ce challenge se conclura par la remise de trophées le 22 juin 2017 qui seront décernés sur la base d'une évaluation multicritères par les usagers ayant empruntés ces navettes ainsi que du relevé des éventuelles défaillances par rapport au niveau de service requis par le cahier des charges.
 
La CTS, en tour de contrôle
 
"A noter que les candidats devront obtenir les autorisations réglementaires nécessaires pour opérer ces navettes sans conducteur sur une voie ouverte. Tout comme ils devront assumer leurs dépenses : maintenance, assurance", a indiqué Anika Klaffke. "Autre précision : comme c'est la réglementation la plus contraignante qui prévaudra, il y aura un agent à bord de ces véhicules".
 
La compagnie des transports strasbourgeois (CTS), exploitant le réseau urbain de la métropole, jouera le rôle de tour de contrôle, notamment pour gérer et résoudre les problèmes de sécurité.
 
Des bus sans conducteur à Lyon, Rouen, Sion
 
En France, Keolis opère en partenariat avec Navya une navette sans conducteur à Lyon dans le quartier de la Confluence. A Rouen, Transdev mène actuellement une telle expérience avec EasyMile et opère de tels véhicules sur le site de la centrale nucléaire de Civaux (Vienne). En Suisse, CarPostal a déployé un tel système dans la ville de Sion. A Paris, la RATP se prépare pour instaurer une navette autonome entre les gares de Lyon et d'Austerlitz.
 
"Les navettes autonomes sont une solution extrêmement efficace et complémentaire aux transports publics pour desservir les territoires moins denses. C'est un moyen pour renforcer le droit à la mobilité pour tous", a conclu Claude Faucher, délégué général de l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP), partenaire du 12e Congrès européen des ITS.
 
Christine Cabiron