Révélée en exclusivité par MobiliCités en janvier 2016, l’acquisition de ce spécialiste du stationnement (250 collaborateurs, 70 000 places gérées dans 40 villes) avait été officialisée en juin de la même année par Transdev. Cette acquisition a été réalisée via Transdev Stationnement qui porte le développement des activités de stationnement du groupe.

Dans le même temps, explique un communiqué, Transdev Stationnement a également fait l’acquisition de 10% d’UPI (Urbis Park Infrastructures), société regroupant des parcs en concession longue durée à Bordeaux, Versailles, Asnières et Marseille. Les 90% restant ont été acquis par Mirova Core Infrastructure Fund, fonds géré par Mirova, et deux Caisses d’Épargne (la Caisse d'Épargne CEPAC – Provence-Alpes-Côte d’Azur - et la Caisse d'Épargne Aquitaine Poitou-Charentes).

Avec cette acquisition, Transdev, qui assure déjà la gestion dans une vingtaine de villes françaises de "60 000 places de stationnement, directement ou à travers ses SEM partenaires, en parcs publics et voirie, parcs privés, parcs d’aéroports, ou parcs relais", devient un acteur qui compte dans un domaine de plus en plus lié à son activité d’opérateur de transport public.

"Le groupe peut ainsi présenter, à ses clients collectivités, une offre élargie de mobilité associant transport et stationnement", explique le communiqué. La récente délégation de service public globale de Dijon qui associe transport public et stationnement devrait sans doute faire école.

Cette acquisition permettra à Transdev stationnement de "bénéficier des références, compétences et innovations développés par Urbis Park Services, en particulier pour ces nouveaux services de gestion et de contrôle du stationnement, pour lesquels il est attributaire du premier appel d’offres en France de  gestion de stationnement de voirie en mode dépénalisé, et qui est en cours de déploiement à Suresnes (92)", explique le communiqué.

Robert Viennet