Initialement, les agglomérations éligibles aux subventions de l'État dans le cadre du troisième appel à projets "transport collectif et mobilité durable" lancé fin décembre 2013, devaient débuter les premiers travaux avant le 31 décembre 2016. Puis, cette date avait été reportée au 31 décembre 2017 pour cause d'élections municipales qui avaient retardé la proclamation des résultats à fin 2014.
 
Finalement, elles auront un an de plus :  le secrétaire d'État aux Transports Alain Vidalies a annoncé, lors des vœux du Groupement des autorités responsables de transport (Gart), que cette date butoir était repoussée au 31 décembre 2018.
 
450 M€ pour 99 projets
 
Dans le cadre de ce troisième appel à projets, l'État a prévu de subventionner 99 projets présentés par 70 agglomérations de province. Un coup de pouce qui se chiffre à 450 millions d'euros pour un investissement total engagé par les collectivités de 5,2 milliards.
 
Ces projets concernent 54 bus à haut niveau de service (BHNS), 15 tramways (nouvelles lignes et prolongements) 4 métros, 4 transports par câble ou funiculaire, 3 transports par voie maritime, 6 projets de parcs à vélos et 13 autres projets de mobilité durable – renforcement de la multimodalité, billettique, réorganisation de réseaux, complémentarité des modes.
 
Christine Cabiron