Après Tectran en 2015, Systra a acquis une nouvelle société brésilienne. Vetec réalise des prestations d’études d’ingénierie, de supervision et de management de projet. Fondée en 1983, la société compte plus de 370 collaborateurs. En dehors de son siège social basé à Sao Paulo, elle dispose de bureaux à Manaus, Belem et Belo Horizonte.
 
"Nous pourrons nous appuyer sur la connaissance fine du marché par Vetec, ainsi que sur ses références nombreuses (plus de 400), pour renforcer notre position sur le marché brésilien", explique Colas Martinet, directeur de la région Amérique Latine de Systra dans un communiqué.
 
Avec plus de 400 collaborateurs implantés dans six villes du Brésil, l'ingénieriste, détenu par la SNCF et la RATP, estime qu'il dispose de toutes les ressources nécessaires pour
renforcer sa position sur le marché.  Déjà, Tectran, spécialisée dans la planification des transports et la planification urbaine, vient de renouveler un contrat à Belo Horizonte et de signer pour une autre mission à Rio de Janeiro.
 
Un potentiel malgré la crise

 
"Le Brésil est un grand enjeu sur lequel Systra a décidé d’investir durablement en s’y implantant localement, explique Pierre Verzat, président du directoire de Systra. Malgré la crise actuelle, nous sommes convaincus du potentiel de développement des infrastructures de transport dans ce pays continent, à la population jeune et dynamique, et anticipons la reprise de l’économie brésilienne dans les années à venir."

F.G.