Dans le ferroviaire, l'illimité est... limité à 10 000 personnes, c'est iDTGVMax ; dans le transport public, l'illimité, c'est la norme ; s'agissant des nouvelles mobilités, l'illimité va peut-être aussi devenir une offre commune.
 
En tout cas, le service d'autopartage TravelCar (ex-TravelerCar) lance une offre qui permet de s'abonner, sans engagement, pour bénéficier d'un forfait de jours de location à utiliser à chaque instant et partout en France, et dès janvier 2017 en Europe. L'objectif ? Etre une vraie alternative à l'achat d'une voiture.
 
Les abonnements Le Pass by TravelCar, pour une location comprise entre 12 et 240 jours par an, concernent trois catégories de véhicules – citadine, intermédiaire et familiale. Les tarifs varient ainsi de 29 à 300 euros par mois selon le forfait jour et la catégorie choisis même en période de forte affluence. Cela reviendrait, selon TravelCar, à avoir une "voiture disponible en tous lieux, à tout moment dès 9,90 euros/jour".

De l'illimité... dans cinq à dix ans ?
 
A l'instar de TravelCar, Benjamin Cardoso, fondateur de la plate-forme de VTC LeCab rachetée par Keolis, croit également que "la détention de voitures va disparaître et sera remplacée par la location" et envisage la mise en place de formules illimitées... mais pas pour demain. "L'ennemi public numéro 1 pour nous, c'est la voiture individuelle. Nous voulons faire en sorte que les gens s'en passent en proposant une diversité de services suffisante pour qu'ils n'en aient plus besoin", explique-t-il dans une interview au Journal du Net.
 
"Le but est que nos courses représentent à la fin du mois le même coût, voire moins cher, que la possession d'une voiture", ajoute Benjamin Cardoso. Ainsi, LeCab, positionné jusqu'ici sur une segment premium, lance miniCAB, une offre low cost qui propose des courses à partir de 5 euros. "Cela pourrait se traduire à l'avenir par la mise en place de formules illimitées, aujourd'hui trop chères, mais qui seront probablement la norme dans cinq à dix ans."
 
Florence Guernalec