On est encore loin de l’objectif fixé par le gouvernement de 100.000 bornes de recharge publiques à l’horizon 2020 (et 900.000 dans le parc privé), néanmoins leur nombre progresse rapidement. Ainsi, l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France) et le Groupement pour l’itinérance des recharges électriques de véhicules (Gireve) annoncent que la France a atteint près de 15.000 points de recharge en septembre 2016 contre 10.000 un an auparavant (+50%).

L'Avere et le Gireve notent que la distribution des infrastructures de recharge n’est pas égale. Plus de la moitié des stations sont concentrées sur trois régions : l’Île-de-France (1631), l’Auvergne-Rhône-Alpes (461) et la Nouvelle-Aquitaine (395). 

Néanmoins, cette répartition est plus équilibrée si on ramène ces chiffres à la densité de population : Paris et les Hauts-de-Seine apparaissent alors comme les territoires les plus maillés avec respectivement 158 et 105 points de recharge pour 100 000 habitants. Les territoires ruraux ne sont pas en reste à l'image de l'Indre-et-Loire (51), le Gers (45), les Deux-Sèvres (43) ou encore l'Eure-et-Loir (31).

Un coup de pouce supplémentaire

L’Avere et le Gireve annoncent que plus de 20 000 points de recharge seront installés d’ici à la fin de l’année 2017 : "Sur la base des investissements publics et privés actuellement engagés, on estime qu’il y aura à l’horizon 2020 plus de 45 000 points de recharge de véhicules accessibles au public disponibles en France".

L’exécutif va débloquer 10 millions d’euros supplémentaires dans le cadre du programme d’investissement d’avenir afin de tenir l’objectif des 100.000 bornes de recharge publiques à l’horizon 2020. Il s’agira de soutenir les collectifs territoriales pour des bornes ciblées sur les zones résidentielles et les zones d’activité.

Un programme pour le parc privé

Quant au parc privé, le programme d’Aide au développement des véhicules électriques grâce à de nouvelles infrastructures de recharge (Advenir) signé en février 2016 se donne pour ambition de financer l’installation de plus de 12 000 points de recharge pour les habitats collectifs et les flottes privées comme publiques d'ici à la fin 2018. En outre, le crédit d’impôt transition énergétique doit permettre de financer 30% du coût de ces bornes. 

Côté véhicules, le "superbonus" de 10 000 euros suite à l'achat d'une voiture électrique contre la mise en rebut d'un diesel de plus de dix ans est prolongé dans le projet de loi de finances 2017. Enfin, la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, a profité de sa visite au Mondial de l’auto pour annoncer que le bonus écologique pour l'achat d'un deux-roues motorisé électrique s'élèverait à 1.000 euros.

La France compte, aujourd'hui, 100.000 véhicules électriques en circulation.

Florence Guernalec