C'est avec quelques semaines de retard que les élus de l'agglomération de Vannes ont pris cette décision. La précédente délégation de service public (DSP) devait, en effet, arriver à échéance le 31 août 2016 et la nouvelle prendre effet le 1er septembre.

Le nouveau délégataire, retenu pour sept ans, devra gérer un réseau qui couvre 24 communes et 136 000 habitants, soit la totalité du territoire de Vannes agglomération. Le réseau breton, opéré sous le nom commercial de Kiceo, se compose d'un réseau urbain de 12 lignes régulières desservant Vannes et 9 autres communes dont les 7 de la première couronne, complété par 2 lignes fonctionnant les dimanches et jours fériés, 1 ligne en soirée (Afterbus), et 2 lignes de desserte spéciale (Presqu'Île de Séné et scolaire complémentaire).

S'y ajoute un réseau périurbain desservant 11 communes de la seconde couronne, ainsi qu'un système de transport à la demande tout public "Créabus" complétant l'offre régulière par la desserte de 148 points d'arrêt sur l'ensemble de l'agglomération.

Le réseau comprend également un transport à la demande spécialisé "MOBI-BUS" à destination des personnes à mobilité réduite et un réseau de transport scolaire.

Dans leur offre, les candidats devaient proposer des options pour la desserte de plusieurs communautés de communes qui pourraient entrer dans le périmètre des transports urbains et faire des offres pour l'implantation d'un système de vélos en location ou en libre-service.

Robert Viennet