"Je veux améliorer et simplifier chaque étape du parcours des voyageurs franciliens. (...) C'est pourquoi j’ai décidé de créer dans les cinq ans à venir 10 000 places de Parc Relais pour permettre à tous d’accéder aux transports en commun dans de bonnes conditions", explique Valérie Pécresse, présidente du Stif dans un communiqué. Il y a aujourd’hui 17 000 places de stationnement en parcs-relais (P+R) sur 107 000 aux abords des gares d’Île-de-France.

Le budget prévisionnel du programme de 10 000 places s'élève à 75 millions d'euros, dont environ 50 millions en subvention directe par le Stif. Afin de déployer rapidement les places nécessaires dans les gares où les besoins sont les plus importants, le Stif va augmenter le plafond de ses subventions pour les places de parc au sol de 3 100 à 4 500 euros.
 
Avec un abonnement mensuel est compris entre 0 et 40 euros en grande couronne, les utilisateurs bénéficient d’une place de stationnement garantie et équipée d’un dispositif de sécurité complet (dispositifs anti-intrusion, anti-stationnement sauvage, vidéosurveillance). Pour simplifier la vie des automobilistes, le passe Navigo sert également dans les parcs-relais.
 
Une place de choix dans la chaîne de mobilité
 
"Aujourd’hui je veux redonner à la voiture toute sa place dans cette chaîne de déplacement quotidien car c’est un maillon important qu’il ne faut plus stigmatiser de manière dogmatique mais qu’il faut au contraire réintégrer dans la politique globale de mobilité. En grande couronne, c’est même un élément clé de la multimodalité", souligne Valérie Pécresse.
 
Les parcs-relais vont ainsi évoluer pour intégrer les nouvelles mobilités. Ces P+R seront équipés :
- de places réservées et avantages tarifaires pour les covoitureurs ;
- de places réservées à l’autopartage – les places les plus visibles pourront être utilisées en priorité pour les besoins des sociétés d’autopartage souhaitant développer leur service dans la gare ;
- de points de charge gratuits pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables ;
- du stationnement vélo sécurisé Véligo – si le besoin est avéré, des stations Véligo seront intégrées et pourraient potentiellement devenir des points de location longue durée.
 
D’autres services pourront être proposés en fonction du degré de pertinence sur la gare et au sein du P+R comme le stationnement sécurisé pour les deux-roues motorisés, le prêt ou location de vélos casiers sécurisés destinés aux utilisateurs des deux-roues motorisés et/ou des vélos (stockage du casque, pa exemple), des consignes, des services de conciergerie, etc.
 
Florence Guernalec
 
Le programme de création des 10 000 places de stationnement
 
2016-2017 - objectif : 3 000 places
Programmation prévisionnelle pour le développement des Parcs Relais labellisés sur la période 2016-2017 :
Proposition :
- 5 opérations en travaux ou déjà programmées (Longueville Moret-Veneux-les-Sablons, Nanteuil-Saâcy, Verneuil-l'Etang, Bussy-Saint-Georges) pour 1 879 places ;
-  6 opérations en cours de programmation pour fin 2016/début 2017 notamment Mormant et Villiers-Neauphle-Pontchartrain pour un peu plus de 1 200 places.
 
Programme 2018-2020 - objectif : 7 000 places
21 autres opérations sont d’ores et déjà identifiées avec des projets en cours de montage avec la SNCF et les collectivités locales pour la période 2018-2020.

D’autres opérations pourront donc être ajoutées à la première étape de programmation.