Un an après le lancement de OUIBUS (ex-iDBUS), son directeur Roland de Barbentane dresse un premier bilan. La filiale de la SNCF revendique 600.000 voyageurs transportés cet été. L'entreprise avait mis le paquet pour cette période cruciale avec deux fois plus de destinations – 19 saisonnières dont 9 seront gardées (1), une offre multipliée par quatre, un maillage de plus en plus fin du territoire avec plus de 1 500 trajets disponibles, et de plus en plus de lignes transversales.
 
D'ailleurs, OUIBUS annonce un nouveau développement de son réseau pour assurer un maillage de proximité. Depuis le 5 septembre, cinq nouvelles destinations sont desservies : Montbéliard, Chalon-sur-Saône, Saint-Etienne, Béziers et Angoulême.
 
Ouibus a enregistré la plus forte fréquentation le 13 août pour le week-end prolongé. Les destinations qui ont le plus progressé en juillet-août (versus mai-juin) sont Lyon (+70%), Montpellier (+54%), Nantes (+52%), Marseille (+50%), Rennes (+44%), Bordeaux (+42%) et Toulouse (+40%).
 
Beaucoup de "dernière minute"
 
OUIBUS note que les réservations de dernière minute s’accélèrent : 2/3 des clients réservent moins d’une semaine à l’avance, voire 30% la veille ou le jour du départ. Sur l’application mobile, ce ratio monte à 40% – 70% des clients ont moins de 35 ans. A l'inverse, seulement 1 sur 10 prévoit plus d’un mois à l’avance.
 
Les voyageurs sont attirés par les petits prix proposés par l'autocar. "17% de nos passagers n’auraient pas voyagé sans nous, et 2/3 voyageaient avec nous pour la première fois cet été", explique Roland de Barbentane, dans un communiqué.
 
Un pari sur l'innovation
 
"L’année prochaine nous voulons leur faire aimer l’autocar, et pas seulement pour son prix", annonce le directeur général. Face à la concurrence de FlixBus et de isilines, OUIBUS estime que "l’innovation est essentielle pour attirer et fidéliser les clients".
 
OUIBUS permet déjà la géolocalisation sur l’application mobile, la réservation de groupes jusqu’à 30 personnes en quelques clics, un catalogue de plus de 250 films et séries proposés en téléchargement en complément de l’achat d’un billet… Cet été, OUIBUS a lancé le Ouibot,  un robot virtuel qui permet de réserver un billet OUIBUS via une conversation sur Facebook Messenger.  

Roland de Barbentane en est convaincu : "C’est par ce type d’outils que passent la distribution et l’accompagnement des clients dans les années futures. Surtout quand on sait que plus de la moitié de nos clients sont des digital natives !"

Florence Guernalec
 
 
(1) Les neuf destinations pérennisées : Saint-Malo, Deauville, Le Mont-Saint-Michel, La Rochelle, Calais, Bayonne, Biarritz, Perpignan et Avignon.