Deux mois après l'annonce du rapprochement entre les activités en Europe continentale de Flixbus et de Megabus, c'est déjà la rupture dans l'hexagone. Dans un communiqué publié vendredi 9 septembre 2016, Megabus indique que "Flixbus a notifié à Megabus.com SAS qu'elle souhaitait la cessation par cette dernière de l'exploitation (des) lignes en son nom".

Une information confirmée à l'AFP par Pierre Gourdain, directeur de Flixbus France, qui explique qu'un travail d'optimisation sur les lignes en doublon a conduit à privilégier les autocaristes français qui opéraient déjà des lignes Flixbus : "Nous avons donné la priorité à nos partenaires sur nos lignes françaises", explique-t-il.

La fin prochaine de ce contrat a conduit les dirigeants de Megabus.com SAS à engager "une procédure d'information et de consultation de ses représentants du personnel, portant sur le devenir de son activité".

La société exploite 34 autocars et emploie 170 salariés à Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes et Paris. "On fera tout notre possible pour les aider", assure M. Gourdain, ajoutant recevoir "beaucoup de demandes de nos partenaires qui cherchent des chauffeurs".

Rappelons que l'accord entre Megabus et Flixbus concerne l'ensemble des activités de la filiale de Stagecoach en Europe Continentale. Le communiqué de rupture ne concerne (pour l'instant ?) que les lignes internes à l'hexagone.

La question est maintenant de savoir si Megabus France va tenter de se rapprocher d'un autre acteur hexagonal comme isilines ou Ouibus.

Robert Viennet avec AFP