Italie, Pays-Bas, Pérou, Chine... Il n'y a pas de crise ferroviaire dans le monde. Alstom va fournir à l'opérateur national italien Trenitalia, 150 nouveaux trains régionaux de capacité moyenne (321 sièges) en vertu d'un contrat-cadre d'environ 900 millions d'euros. Ce contrat comprend une option pour la maintenance. La première commande concerne 47 trains Coradia Meridian pour un total de 240 millions d'euros.

Le succès de la gamme Coradia

Actuellement, plus de 100 Coradia Meridian sont déjà en service au Piémont, en Lombardie, Toscane, Ombrie, Latium, Marches ainsi qu'aux Abruzzes, et entreront prochainement en service à Trentino et en Sicile. Chaque région pourra facilement personnaliser ses trains grâce à un configurateur interactif, souligne Alstom dans son communiqué. Ce contrat aidera également à développer le réseau de fournisseurs italiens du constructeur. Le constructeur devrait commencer à livrer les premiers trains début 2019. 
 
Alstom va également fournir 79 trains Intercity à l'opérateur NS aux Pays-Bas à partir de janvier 2020. Un contrat de 800 millions d'euros. Ces nouveaux trains font partie de la gamme de trains modulaires Coradia d'Alstom. Ils circuleront sur le réseau national, sur la ligne Amsterdam-Rotterdam-Breda et sur le couloir Den Haag-Eindhoven. Ils répondent aux normes d'interopérabilité et seront équipés des systèmes ATB et ERTMS. De plus, ces trains peuvent fonctionner sur du 25 KV CA (Ligne à grande vitesse) et du 1,5 KV CC (réseau ferroviaire principal).
 
Alstom a aussi signé un contrat d'environ 200 millions d'euros avec Graña y Montero Ferrovias en vue de fournir 139 voitures Metropolis avant 2019 – 120 voitures Metropolis (20 rames) pour la ligne 1 du métro de Lima ainsi que 19 nouvelles voitures pour compléter les rames existantes déjà en service sur la même ligne.

Traction et signalisation en Chine
 
Enfin, le groupe français poursuit son implantation en Chine. Un consortium composé d’Alstom et de sa coentreprise chinoise CASCO Signalling Co. Ltd. a remporté un contrat  de 15 millions d'euros auprès de la Qinghai-Tibet Railway Company pour fournir et améliorer la solution de signalisation ITCS (Système de contrôle incrémental des trains) sur le tronçon Golmud-Lhassa (1145 km) de la ligne régionale Qinghai-Tibet avant la fin août 2018. Il s'agit du premier contrat ITCS d'Alstom depuis l'intégration de GE signalling.
 
Surtout, la phase 1 de la ligne 3 du métro de Chengdu, sur laquelle circulent 144 voitures de métro équipées des systèmes de traction d'Alstom, fabriqués par sa coentreprise locale Shanghai Alstom Transport Electrical Equipment Co. Ltd. (SATEE) – est entrée en service commercial le 31 juillet 2016. La ligne mesurera  50,4 kilomètres de long au total et comprendra 37 stations. Alstom a remporté plusieurs contrats qui prévoient la fourniture de systèmes de traction pour un total de 432 voitures de métro de cette nouvelle ligne. Alstom fournit son système de traction OptONIX qui a été spécialement créé et développé pour le marché chinois, précise le groupe français dans son communiqué.
 
Alstom a déjà équipé de ses solutions de traction 18 lignes de métro dans 8 villes de Chine, parmi lesquelles Pékin, Shanghai, Nanjing, Qingdao et Hong Kong. Alstom et SATEE fournissent des systèmes de traction pour les voitures de métro en Chine depuis plus de quinze ans.

F.G.