Avec déjà deux contrats dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Keolis renforce ses positions dans le ferroviaire en Allemagne avec le gain de l'exploitation d'un service de train de banlieue dans la région métropolitaine Rhin-Ruhr (11 millions d'habitants).
 
Le groupe français a été choisi par les autorités organisatrices de la région métropolitaine Rhin-Ruhr, VRR et NWL pour prendre la suite de DB Regio à compter de décembre 2019. Ce contrat d'une durée de 12 ans représente 4,8 millions de train-km/an.
 
Le lot remporté par le groupe français concerne les lignes S1 (Dortmund-Essen-Duisebourg-Düsseldorf-Solingen) et S4 (Dortmund-Unna). Les plannings et horaires seront redéfinis, et les trains circuleront toutes les 15 à 30 minutes. La fréquence de passage des trains sera en outre augmentée aux heures de pointe.
 
Un savoir-faire sur le transport de masse que le groupe souhaite conforter. Keolis et SNCF Transilien lancent, à la rentrée 2016, la
Mass Transit Academy, une école destinée à perfectionner leur personnel à cette "culture de la foule et de la personne dans la foule".
 
F.G.
 
Du mass transit au transport à la demande, PAM 75
 
Keolis conserve l'exploitation de PAM75, le service de transport à la demande dédié aux voyageurs à mobilité réduite en Île-de-France (plus de 300 000 voyages/an dont 65% sont des transports réguliers). Le nouveau contrat avec la Ville de Paris, d’une durée de 6 ans, débutera le 22 novembre 2016 et générera un chiffre d’affaires cumulé de 78 millions d’euros.
 
Le nouveau contrat prévoit de faire de PAM75 le premier service de transport de personnes à mobilité réduite en France fonctionnant intégralement à l’énergie propre : 60% de la flotte fonctionnera à l’électrique et 40% au GPL d’ici deux ans.
 
Keolis favorisera également le développement de solutions de mobilité adaptées aux besoins des clients. En partenariat avec des associations, Keolis proposera des alternatives de mobilité accompagnées sur le réseau de transport collectif, en modes doux et en autopartage.
 
Enfin, le nouveau contrat prévoit la mise en place de nouveaux services numériques. Le système de réservation sera aussi amélioré. Il sera désormais possible de réserver son voyage jusqu’à deux heures avant le départ.