Près d'un an après son lancement, l'offre d'isilines, la filiale autocar de Transdev, va être distribuée par voyages-sncf.com qui jusque-là ne proposait que les lignes opérées par Ouibus. "Cette présence sur le plus gros distributeur de titres de transport longue distance en France devrait booster nos ventes et notre visibilité", a expliqué Richard Dujardin, membre du comité exécutif de Transdev, lors d'une conférence de presse. A partir de mi-juin, les 660 liaisons opérées par isilines et Eurolines seront progressivement proposées sur Voyages-sncf.com.

Les offres Ouibus qui étaient proposées au choix des internautes en même temps que les trajets en train, rejoindront désormais un onglet autobus qui listera les offres isilines, Eurolines et Ouibus et peut être à terme d'autres opérateurs.

Une bonne nouvelle pour Isilines qui souffre d'un déficit de notoriété par rapport à Ouibus, filiale de la SNCF, alors qu'elle a mis en œuvre depuis son lancement le réseau le plus étoffé de l'hexagone avec 850 liaisons, 29 lignes dont 15 transversales et 14 radiales, qui desservent 86 villes. Une offre qui va être intensifiée et complétée dès cet été par de nouvelles liaisons saisonnières vers des destinations de vacances. L'opérateur va ainsi desservir pendant la période estivale plusieurs villes de la côte atlantique comme Royan, Saintes, ou la Rochelle, mais aussi le pays basque avec Bayonne et Saint-Jean-de-Luz ou bien encore la région PACA, le Languedoc-Roussillon et les Alpes.

Pour les dirigeants d'isilines, ce réseau maillé est une de ses forces du transporteur par rapport à ses concurrents. Alors que tous les opérateurs se sont positionnés dans un premier temps sur les liaisons radiales les plus porteuses en matière de fréquentation, Isilines a lancé par étapes des lignes transversales permettant de relier entre elles des villes de province peu ou pas reliées par le train. "Résultat, explique Laurence Broseta directrice générale France de Transdev, 15% de nos réservations se font avec une interconnexion avec une autre liaison nationale ou internationale, et cette proportion augmente régulièrement."

Un réseau interconnecté

Une tendance qui va prendre une dimension européenne avec la mise en place d'une alliance avec le réseau Eurolines qui dessert plus de 2000 destinations. L'idée étant à terme de vendre un billet unique intégrant l'ensemble des trajets interconnectés. Pour ce faire, isilines va développer un système de réservation qui devrait être totalement opérationnel à l'été 2017.

Par ailleurs, isilines a noué un partenariat "stratégique, ambitieux et innovant sur le long terme"  avec Total. "Nous réfléchissons à ce que nous pouvons mettre en place pour profiter du maillage de nos deux réseaux", explique Richard Dujardin. D'ores et déjà les clients isilines bénéficieront de réductions et d'offres dédiées en snacking et en restauration lors des pauses. Une expérimentation de ventes de billets isilines dans les stations Total est en cours de développement.

Surtout, comme l'a révélé Richard Dujardin, certaines stations situées en entrée de villes "et bien connectées aux réseaux de lignes régulières urbains et régionaux" pourraient devenir des hubs d'embarquement ou de dépose des voyageurs. Une manière de résoudre le problème de saturation ou de manque de gares routières dans certaines villes.

Robert Viennet