Les nouvelles bornes de recharges communicantes viendront remplacer le réseau de prises électriques "domestiques" déployées dès 2007 dans les parkings Effia. La filiale de Keolis a prévu d'installer les premières bornes de recharge en juillet 2016.

L'opérateur de stationnement a choisi la solution d’E-Totem, filiale du groupe Atomelec, pour la fabrication, le paramétrage, l’installation et la maintenance de ces bornes de recharge intelligentes et communicantes fabriquées en France à St-Bonnet-le-Château dans la Loire.
 
Intelligentes parce que les bornes peuvent s'auto-diagnostiquer pour connaître l'origine d'une panne. Un outil qui permettra de déclencher une opération de maintenance ciblée sachant que le réseau de bornes de recharge sera interfacé avec le centre de pilotage à distance d'Effia.
 
Communicantes parce que ces bornes permettent à l'opérateur de gérer à distance les points de charge ainsi que leur usage : suivi de l'occupation et des consommations avec gestion de l'énergie, consultation des statistiques.

51 villes équipées en France

En 2017, 250 places de stationnement seront équipées de ces bornes de recharge accessibles aux abonnés comme aux clients occasionnels. Elles seront déployées dans 80 parkings, soit 51 villes en France, annonce Effia dans un communiqué.
 
Ces nouveaux équipements seront dotés de prises domestiques de type E/F (3,7kVA) pour les vélos et les deux-roues motorisés électriques et de prises de type T2S (7kVA) accessibles à tous les modèles de véhicules électriques.

Les clients, s’ils le souhaitent, pourront consulter la disponibilité des places en temps réel sur le site Effia.fr, et auront également la possibilité de réserver leur place, de commander une carte de recharge (les lecteurs RFID et NFC seront compatibles avec toutes les cartes des constructeurs et opérateurs de mobilité électrique) etc.
 
"Avec 90% de nos bornes situées en zones urbaines, nous complétons le réseau de recharge national et nous comptons bien favoriser ainsi le développement de l'usage des véhicules électriques en ville", explique Fabrice Lepoultre, directeur générale d'Effia Stationnement.

Florence Guernalec