Pour les trajets domicile travail, il y avait déjà le remboursement à hauteur 50% des abonnements de transport public et, depuis 2015, l'indemnité kilométrique vélo. Il pourrait y avoir très prochainement une indemnité piéton. C'est le dossier sur lequel planchent, aujourd'hui, très sérieusement, les services du ministère de l'Écologie que nous avons contactés : "Nous en sommes au début de notre réflexion. La marche à pied est le mode de transport le plus utilisé. Il nous semble logique que les personnes qui utilisent leur force motrice pour effectuer tout ou partie de leurs déplacements vers leur lieu de travail bénéficient eux aussi d'un coup de pouce."

L'indemnité prendrait en compte l'ensemble du parcours séparant le domicile du salarié de son lieu de travail s'il est effectué intégralement à pied ou la partie du parcours amenant à un arrêt de transport en commun à partir du domicile et vers le lieu de travail.

Comme pour le vélo, cette indemnité pourrait être couplée avec le remboursement par l'employeur de l'abonnement de transport public. Par contre, aucun couplage n'est pour l'instant prévu avec l'indemnité vélo : "Ça serait trop compliqué à mettre en œuvre", explique-t-on, au ministère.

Cette initiative aurait un double intérêt. Elle inciterait les salariés à laisser leur voiture au garage et augmenterait leur activité physique. Avantage indirect, elle constituerait une source d'économie pour les réseaux de transport public qui pourraient augmenter la distance entre les stations de certaines lignes.

Selon ses services, Ségolène Royal veut aller vite sur ce dossier. L'indemnité kilométrique piéton pourrait voir le jour dans un an, soit, si nos calculs sont bons, le 1er avril 2017.

Robert Viennet