Indigo, ex-Vinci Park, reprend l’ensemble des activités de la jeune pousse Wattmobile, pour un montant non communiqué. "C’est une formidable opportunité pour Wattmobile qui va désormais pouvoir s’appuyer sur le leader mondial du stationnement pour accélérer son développement et se diversifier au-delà des gares", confie David Lainé, son président.

Cette reprise d’activité doit "renforcer notre offre de mobilité individuelle et accélérer le développement de l’électromobilité en ville", explique, de son côté, Indigo dans un communiqué. Pour attirer de nouveaux clients dans ses parcs de stationnement, l'opérateur étoffe, en effet, son offre de services. Indigo propose déjà des bornes de recharge électrique, des vélos en libre-service, notamment des vélos à assistance électrique (VAE). A Paris, Indigo propose même un "Twiztour", c’est-à-dire la location des petits quadricycles électriques, des Twizy de Renault, pour visiter la capitale.
 
Un développement au-delà des gares

Indigo entend poursuivre la stratégie initiale de Wattmobile qui était de proposer ses services à proximité des gares. Jusqu’alors, la start-up travaillait en partenariat avec Effia. La filiale de Keolis lui louait des emplacements dans ses parkings. Ce partenariat n’est pas remis en cause avec la prise de contrôle d’Indigo, assure Wattmobile.
 
"L’idée est de nous déployer aussi dans les parcs Indigo aux abords des gares, les voyageurs professionnels restant notre cœur de cible. Mais Indigo possède également de nombreux parkings, notamment en centre-ville, dans lesquels nous allons également pouvoir proposer nos services à une clientèle urbaine à la recherche de petits véhicules électriques en libre-service", précise David Lainé. D’ici fin 2016, plusieurs stations Wattmobile seront ainsi installées dans les parcs de stationnement Indigo, non limitrophes à des gares, à Paris et en petite couronne.

Une diversification déjà en marche

En 2015, la start-up s’était déjà diversifiée en étendant ses activités à l’hôtellerie. Wattmobile avait signé, en juin dernier, un accord avec la chaîne hôtelière française Hôtels & Préférence afin que les clients de ses hôtels puissent visiter la région avec ses petits véhicules. Quatre établissements d’Hôtels & Préférence proposent aujourd’hui ce service.

A l'origine, Wattmobile avait comme principale cible les voyageurs professionnels du TGV. "Notre service leur permet de louer pour quelques heures des petits véhicules, Twizy ou scooters électriques, leur permettant de se faufiler dans le trafic du centre-ville et de se garer facilement", rappelle David Lainé. Lancé en juillet 2014, le service revendique aujourd’hui 8500 inscrits.

Créée en 2010, Wattmobile emploie aujourd’hui une dizaine de personnes à Venelles en région Rhône-Alpes. Entre 2013 et 2014, elle a réalisé une levée de fonds de 1,5 million d’euros. Le principal investisseur était le français Full Charger, spécialisé dans la fourniture de bornes de recharge électrique. Des financements complémentaires ont également été réalisés par le Crédit Coopératif, Total Développement, EADS Développement et SNCF Développement, la filiale de développement économique et de soutien à l’entreprenariat de la SNCF.

Christophe Guillemin