Le dernier tramway de Washington a circulé jusqu'en 1962. C'est donc une (re)découverte pour les habitants de la capitale des États-Unis (650 000 intra-muros et près de 5,9 millions pour l'agglomération).
 
La co-entreprise entre RATP Dev et sa filiale Mc Donald Transit Associates avait remporté le contrat d'exploitation et de maintenance de la ligne en 2012. Mais son entrée en service a dû être retardée à plusieurs reprises. Au total, le projet s'est transformé en un gouffre financier de 200 millions de dollars (183 millions d'euros environ) pour seulement 3,3 kilomètres de ligne...
 
La H st./Benning streetcar line comporte huit arrêts de Union Station, la gare, au parking du RFK Stadium où joue l'équipe de football américain les Redskins. Au total, la ligne va fonctionner avec six rames, pouvant transporter au total 150 personnes (assises et debout).

Trois trams proviennent d'Inekon en République tchèque, et les trois dernières ont été livrées par United Streetcar, un constructeur américain installé dans l'Oregon qui a déjà fourni les rames du tramway de Tucson déjà opéré par RATP Dev depuis l'été 2014. Le groupe RATP ne cache pas son ambition de vouloir devenir le leader mondial sur le tramway.

A streecar named desire ?
 
L'autorité organisatrice, le District department of transportation (DDOT), promet une fréquence d'une rame toutes les 15 minutes. Le tram circulera de 6h00 à minuit du lundi au jeudi ; jusqu'à 2h00 du matin le vendredi ; de 8h00 à 2h00 le samedi. Au démarrage, le tramway ne sera pas en service le dimanche. A terme, la municipalité projette d'étendre la ligne actuelle et de créer un réseau de 59 kilomètres pour rejoindre les huit quartiers de la capitale.
 
En attendant pour faire découvrir le nouveau "streetcar" aux habitants de la capitale, le trajet est gratuit pendant au moins les six premiers mois. A en croire les premiers avis recueillis dans une vidéo par le Washington Post avant sa mise en service, il en faudra davantage pour convaincre des habitants, pas habitués à ce mode de déplacement, de monter dans le tram.

Florence Guernalec