Les voyageurs en avaient rêvé, le SMTC-Tisséo l'a fait. A partir du 1er mars 2016, les Toulousains pourront accéder, avec leur passe Écomobilité, aux différents modes de déplacement et équipements :
- métro, tramway, bus du réseau Tisséo (hors navette aéroport) :
- autopartage Citiz (hors frais d'inscription et d'utilisation des véhicules) ;
- covoiturage SMTC-Tisséo pour les déplacements domicile-travail ;
- parc à vélos Tisséo
 
SMTC-Tisséo a mis en place ce passe en partenariat avec Citiz. L'objectif ? Soutenir le service d'autopartage. Dans ce cadre, le SMTC  a acheté de nouvelles parts sociales dans la Scop et est ainsi devenu la principale collectivité locale membre de Citiz. Autre soutien prévu, le déploiement à venir de totems signalétiques sur les 21 stations Citiz et une campagne de communication sur l'intermodalité Tisséo-Citiz.
 
Le passe Écomobilité est chargé sur la carte Pastel Tisséo qui permet aussi de charger un abonnement à vélÔToulouse, le service de vélos en libre-service. Il suffit de souscrire à un abonnement annuel avec un prélèvement mensuel de 50 euros/mois.

L'intermodalité au-delà de la métropole
 
Soucieux d'améliorer les déplacements sur l'agglomération toulousaine et au-delà, le SMTC a mis en place Pastel+, un abonnement commun TER-Tisséo au 1er décembre 2015. Cet abonnement permet de voyager sur les réseaux TER et Tisséo à l'intérieur de 101 communes (Toulouse Métropole, Sicoval et Muretain) au prix de 70 euros/mois.
 
Enfin, ke SMTC et Toulouse Métropole ont créé, en 2013, une carte multiservices, Mon Toulouse, qui permet de charger son abonnement Tisséo ainsi que l'accès à différents équipements (piscines, patinoires et lieux culturels) sur les 37 communes de la métropole. Le partenariat a été renouvelé jusqu'à fin 2017 pour cette carte multiservices qui a remporté un prix dans le cadre des Smart Mobility Awards en novembre 2015.
 
Toulouse Métropole est entrée de plein pied dans l'aventure des villes intelligentes.

Florence Guernalec