Doubler le chiffre d'affaires réalisé sur les loyers d'ici à 2023 pour notamment baisser les redevances d'usage de la gare payées par les transporteurs. Lors de sa première conférence de presse comme directeur général de SNCF Gares & Connexions en mars 2015, Patrick Ropert n'avait pas caché ses ambitions. Des objectifs qui passent par une transformation des gares en lieux de vie.

Une offre de restauration adaptée
 
Onze mois plus tard, SNCF Gares & Connexions a annoncé le premier partenariat avec un spécialiste de la restauration sur les lieux de transport. La filiale de la SNCF a, en effet, confié à Areas, l'aménagement et l'exploitation de 34 espaces de restauration de la Gare du Nord et de 7 gares en région – Lille Europe, Valenciennes, Massy TGV, Versailles-Chantiers, Le Mans, Toulon et Bordeaux Belcier. La restauration représente un tiers de l'activité des magasins en gares.
 
SNCF Gares & Connexions et Areas (groupe Elior) ont co-construit une offre adaptée aux différents profils de voyageurs : du voyageur quotidien au voyageur d'affaires en passant par les voyageurs-touristes. D'où une diversité des enseignes et des concepts. Le tout servi avec une appli mobile, wiiish, conçue par Aeras qui permettra notamment de commander à l'avance son repas. Les premières enseignes doivent ouvrir fin 2016.

La conciergerie privée descend dans le métro
 
De son côté, la RATP mise sur les services. Sa filiale Promométro en charge de la commercialisation et de la gestion des espaces urbains, a annoncé, début février, l'expérimentation pendant un an d'une conciergerie avec la start-up Quatre épingles et Lagardère Travel Retail France, spécialisé dans l'exploitation de points de vente dans les aéroports, gares et stations. La cibles visée ? "Les actifs urbains en manque de temps", selon Julien Van Hœylandt, co-fondateur de Quatre épingles.
 
La première conciergerie a ouvert, le 11 février 2016, à Opéra. Le prestataire propose des services de repassage, pressing, blanchisserie, retouche et cordonnerie. "Ce service innovant illustre la volonté de la RATP d'accompagner les voyageurs tout au long de leur trajet avec des services et commerces du quotidien utiles qui leur permettent d'optimiser leur temps de transport et ainsi de mieux profiter de la ville",  déclare Elisabeth Borne, PDG de la RATP dans le communiqué.

Un service en 48h chrono
 
Les points de contact appelés "Qorners Quatre épingles" se situent au sein des magasins Relay et Hubiz exploités par Lagardère Travel Retail France. Un espace dépôt et reprise est spécialement dédié. Concrètement, une fois son colis déposé, un collecteur - un particulier indépendant disposant d'un statut d'autoentrepreneur - l'apporte à un artisan de proximité sélectionné par Quatre épingles, et le ramène ensuite au Qorner initial sous 48 heures. Le client est prévenu par SMS ou par mail lorsque que ses affaires sont disponibles.
 
Au total, 16 conciergeries seront progressivement disponibles sur le réseau : Val de Fontenay, Nogent-sur-Marne, Rueil-Malmaison... sur le RER A ; les stations centrales Opéra, Auber, Havre-Caumartin, Saint-Lazare... ; les métros Marcel Sembat et Pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt.
 
Entre décembre 2015 et janvier 2016, la RATP, via sa régie publicitaire Metrobus, a expérimenté un autre service avec Orange : le téléchargement de films en une minute sur son mobile ou sa tablette...
 
Florence Guernalec
 
 
L'expérience client passe aussi par la propreté et la gestion des bagages
 
SNCF Gares & Connexions teste et déploie des solutions technologiques inédites pour faciliter le travail des agents de nettoyage et ceux qui accompagnent les personnes à mobilité réduite.

Doté d'un ensemble de capteurs qui lui donnent une vision à 360°, le robot autonome Swingbot 1650 est particulièrement adapté pour l’entretien des grandes surfaces traversées par des flux très denses. Il est actuellement expérimenté à la Gare de Paris-Lyon en partenariat avec Sud Service.
 
SNCF Gares & Connexions, le Fab Lab IciMontreuil et Sud Service ont conçu et co-développé une sorte de brosse à dent rotative et aspirante en taille XXL reliée à un bras flexible, capable d'atteindre les recoins les moins accessibles. L'engin est testé en gare depuis le début d’année 2016 pour valider son efficacité et son autonomie.
 
Découvert lors du challenge Open Innovation SNCF, le chariot intelligent, conçu et développé par la société Effidence, va être adapté au transport des bagages en gare, en particulier pour les agents qui accompagnent les personnes à mobilité réduite. Bardé de capteurs, le chariot détecte les jambes de l’agent qui le précède pour le suivre et éviter les obstacles. Testé en gare de Paris-Est, le robot est actuellement en cours d’optimisation pour un déploiement futur à plus grande échelle.