Dès l’été prochain, un millier de scooters électriques en libre-service seront progressivement déployés dans la capitale. La société Cityscoot, qui propose ce service, a validé sa phase de test avec des "résultats au-delà de nos espérances", explique son patron, Bertrand Fleurose. "Nous tablions sur 1 à 1,5 location par scooter par jour, et finalement chaque scooter a été utilisé quotidiennement plus de 3 fois".

Même son de cloche à la mairie de Paris, qui renouvelle son soutien au projet. "C’est une très belle initiative […]. Elle va faciliter le partage des deux-roues motorisés et inciter à renoncer aux scooters thermiques. Ce nouveau service contribuera à la lutte contre la pollution atmosphérique", souligne Christophe Najdovski, adjoint au Maire en charge des transports, de la voirie, des déplacements et de l’espace public.

Scoot toujours prêt

Cityscoot testait le service depuis juin 2015 sur une flotte d’une cinquantaine de scooters dans une zone de 20 km², 7j/7 de 8h00 à 22h00. Sur les seuls trois derniers mois, 1200 testeurs ont effectué près de 4500 trajets. Pour expliquer leurs motivations, les testeurs citent deux facteurs principaux : le respect de l’environnement et la rapidité de ce mode de transports.

Par ailleurs, 65% estiment qu’ils utiliseront Cityscoot en complément de leur moyen de transport habituel. Et 21% de ceux qui possèdent un scooter polluant envisagent d’y renoncer pour utiliser exclusivement Cityscoot. Enfin, 70% des testeurs recommandent le service à leur entourage, poursuit-on à la mairie.

20 centimes d’euros la minute

Le service sera donc lancé à l’été prochain et sera accessible 7 jours/7, de 7H00 à 1H00, à toute personne de plus de 20 ans ayant la capacité légale de conduire un cyclomoteur. La réservation s’effectuera via une application mobile. Cette dernière permet également de repérer les scooters à proximité.

Cityscoot est, en effet, basé sur le principe du free-floating. Le véhicule peut ainsi être emprunté et restitué sur n’importe quel emplacement autorisé aux deux-roues dans Paris intra-muros. L’accès au service se fera sans abonnement et la location sera facturée 20 centimes d’euros la minute avec les dix premières minutes incompressibles, soit 2 euros minimum.

Fabriqués en Europe, les deux-roues sont des scooters électriques deux places, d’une puissance équivalente aux 50 cm3 et d’une autonomie d’une cinquantaine de kilomètres. La recharge s’effectue par les techniciens de Cityscoot. "Le véhicule possède deux batteries. Lorsque l’une est vide, nous allons la changer", indique l’entreprise.

Enfin, Paris ne devrait être la seule ville à profiter du service. "Nous avons des discussions en cours avec quelques autres grandes villes françaises", conclut Bertand Fleurose.

Christophe Guillemin