Les journalistes qui se pressaient à la sortie de la première assemblée générale de l'ARF qui élisait ce 26 janvier son président et son bureau, n'avaient pas pu obtenir d'information sur les délégations qui allaient échoir à chacun des présidents de régions de l'association.
Christian Estrosi a vendu en partie la mèche par un tweet trés clair envoyé juste après cette réunion.
 
Un Vice-président qui aura beaucoup de dossiers à régler. Si l'on en croit certains observateurs il fut en effet beaucoup question de transport, ferroviaire, interurbain et scolaire, durant cette première assemblée générale.

Robert Viennet