Et la nouvelle figure de proue des régions est… Philippe Richert. Le président (LR) de la région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes succède à Alain Rousset à la tête du lobby des régions. Il connaît bien le fonctionnement de la structure puisqu’il représentait, avec l'Alsace, la seule collectivité de droite dans le précédent bureau de l'ARF.
 
Autre désignation, Valérie Pécresse, LR (Ile-de-France) accède à la vice-présidence de l’ARF. Enfin, François Bonneau (Centre-Val de Loire) représente le PS et devient président délégué de l’association.
 
Par ailleurs, à signaler indépendemment du renouvellement des instances dirigeante de l'ARF que l'association renforce ses équipes de permanents pour faire face aux compétences élargies des conseils régionaux en matière de mobilité.
 Ainsi, elle embauché un conseiller technique mobilité, David Herrgott, pour seconder Amaury Lombard. Il travaillait auparavant pour Fer de France et au Gart où il a terminé sa thèse sur les liaisons ferroviaires régionales.

 Marc Fressoz
 
Les autres vice-présidents :
Alain Rousset, PS (Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes)
Carole Delga, PS (Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées)
Ary Chalus, DVG (Guadeloupe)
Christian Estrosi, LR (PACA)
Didier Robert, LR (La Réunion)
Laurent Wauquiez, LR (Auvergne-Rhône-Alpes)

Trésorière : Marie-Guite Dufay, PS (Bourgogne-Franche-Comté)