Un réseau de métro chinois de plus… Après neuf mois de période d'essai - via un contrat transitoire débuté en avril 2015 - JCDecaux est assuré de pouvoir cogérer les espaces publicitaires de la moitié du réseau de métro de Canton, une ville de… 13 millions d'habitants.

Le numéro un mondial de la communication extérieure devant l'américain Clear Channel, a annoncé le 15 décembre 2015 avoir “remporté l’appel d’offres d’une durée de 15 ans portant sur l'ensemble des caissons lumineux, adhésivages, toiles événementielles, dispositifs publicitaires sur les portes et à l'intérieur des trains, de la moitié des lignes de métro de Canton (Guangzhou)".

Le contrat sera exploité par une co-entreprise, détenue à 51 % par Guangzhou Metro Corporation et à 49 % par JCDecaux. Celui-ci n'a pas communiqué le revenu qu'il touchera.

L'ensemble du réseau compte 153 stations et 260 kilomètres de lignes. Avec huit lignes de métro, Canton est le troisième réseau de transport ferré urbain en Chine continentale. Il accueille en moyenne plus de six millions de voyageurs par jour, soit environ 40% des usagers des transports publics à Canton.
 
Le champion français (2,81 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2014) déjà numéro un de la publicité dans les métros chinois continue donc de pousser son avantage. 

A Hong Kong dès 1977

Il a commencé à prendre pied dans la région en obtenant en 1977 la concession publicitaire du MTR (Mass transit Railway) de Hong Kong. Un succès étendu aux abribus de la ville et à la publicité du réseau de tram (concession renouvellée pour cinq ans en 2012 avec Hong Kong Tramways Ltd).

Puis, avec l'ouverture de la Chine continentale, JCDecaux est descendu - via des co-entreprises - dans le métro de sept ensembles urbains :  Pékin, Nankin, Canton, Tianjin, Shanghai, Chongqing, Suzhou.

Il n'est pas le seul sur le marché de la publicité dans les transports : AirMedia, VisionChina Media, Asiaray, Bailin Time, C-King, Dian étant ses principaux concurrents locaux ou étrangers.

“Ce partenariat stratégique va permettre à JCDecaux de bénéficier d'une couverture publicitaire dans les métros touchant chaque jour plus de 30 millions de passagers dans huit villes de Chine", indique Jean-Charles Decaux, co-directeur général du groupe.

Au total, la gestion de la publicité dans les transports représente, pour JCDecaux, 1,07 milliard d'euros (+6,4%) soit près de 39% du chiffre d'affaires global du groupe pour un résultat d'exploitation de 137,9 millions d’euros en 2014.

Sur ce milliard, 430 millions d'euros sont tirés des réseaux de transport (contre 460 millions des aéroports).

Evitant de rentrer dans les détails, le groupe indique dans son rapport annuel 2014 que pour la publicité dans les transports “l’Asie-Pacifique continue d’afficher une augmentation solide, la Chine étant particulièrement bien orientée" (tandis que l'Europe est "en hausse“, l’Amérique du Nord “en baisse"). On imagine qu'avec ce contrat, la tendance ne va se dementir en 2015.

Toutes activités confondues, l'Asie-Pacifique pèse 23,3% des revenus du groupe soit 656 millions d'euros.

Marc Fressoz