Le 15 octobre 1998, la ligne 14 est mise en service. Il s'agit de la première ligne de métro automatique de grande capacité au monde. Dix-sept ans plus tard, la RATP fête le milliardième voyageur (voir en fin d'article). "C'est une fierté pour la RATP et le symbole de notre savoir-faire unique en matière de métro automatique, a déclaré Elisabeth Borne, PDG de la RATP lors du point presse organisé le 15 octobre. Nous allons tout faire pour garder une longueur d'avance dans ce domaine." Depuis ce premier coup d'éclat, la ligne 1, la plus ancienne du métro parisien, a été automatisée sans interruption majeure du trafic en 2012 et les travaux similaires sur la ligne 4 débuteront au premier semestre 2016.
 
Objectif : le million
 
Plus de 550 000 voyageurs empruntent la 14 chaque jour. Elle fait ainsi partie des lignes les plus fréquentées car elle relie trois grandes gares (Saint-Lazare, Lyon et Bercy), cinq lignes de RER et dix lignes de métro. Elle capte à elle seule, 30% des actes de service après-vente du réseau. L'objectif est d'atteindre le million de voyageurs par jour lorsque la ligne aura été prolongée au Nord. Dans un premier temps, la ligne 14 reliera Saint-Ouen - normalement à la mi-2019, puis Saint-Denis Pleyel ; au Sud, elle reliera l'aéroport d'Orly. Il s'agit notamment de désengorger la ligne 13 en la déchargeant d'environ un quart de ses voyageurs.
 
Une optimisation programmée
 
Pour parvenir au million de passagers, la RATP mise à la fois sur des intervalles réduits entre deux rames et des rames plus capacitaires. A la demande du Stif, cet intervalle est passé en 2014, à 85 secondes en heure de pointe (contre 95 secondes), un autre record mondial qui mobilise 22 navettes. La même année, les rames MP05 ont fait leur apparition auprès des MP89 d'origine. En 2022, la ligne 14 sera équipée de MP14, des rames à huit voitures contre six aujourd'hui.
 
Une adaptation à la demande
 
L'automatisation de la ligne permet aussi de s'adapter à la demande. Une rame est toujours prête à partir en cas d'affluence. Résultat, un taux de satisfaction qui s'élève à 87% selon une enquête réalisée par le Stif. Le poste de commandes centralisées (PCC), situé à la station Bercy, est en service 7 jours/7, 24 heures/24 et mobilise 300 personnes pour superviser le trafic, prendre la parole dans les rames, aux stations et espaces voyageurs, et intervenir rapidement en cas d'incident. La ligne est dotée de 240 caméras dans les rames et 400 sur les quais et les espaces voyageurs.
 
Une ligne rénovée
 
En attendant de devenir l'épine dorsale du futur réseau du Grand Paris, la ligne 14 a connu d'ores et déjà plusieurs évolutions. A partir de 2013, les neuf stations ont été rénovées et réaménagées pour faciliter l'accessibilité. Des travaux à présent terminés. En particulier, la station de Bercy s'est dotée de nouveaux accès pour mieux desservir la gare SNCF et la nouvelle salle Accor Hôtels Arena POPB (ex-Palais omnisport Paris Bercy). Des écrans multimodaux doivent faire leur apparition pour compléter l'information voyageur.
 
Avec son savoir-faire, la RATP voit plus loin que le Grand Paris. Dès 2020, 75% des nouvelles lignes créées dans le monde seront automatiques. D'ici 2025, le marché devrait être multiplié par trois. De quoi nourrir de grandes ambitions.
 
Florence Guernalec

 
Une vitrine qui se fête
 
Pour fêter le 17e anniversaire de la ligne,  la RATP a organisé, dans les neuf stations, l'opération culturelle "Milli'art", jeu de mots avec milliardième voyageur et  les stations qui comportent toutes des œuvres artistiques. Les participants recevront, par mail, leur portrait relooké par les différentes oeuvres.

Cette opération est aussi l'occasion "d'être proche de nos voyageurs, souligne Patricia Delon, directrice du département commercial, et de faire connaître notre programme relationnel maRATP lancé en 2013. L'opérateur qui revendique 600 000 inscrits, pousse des informations et des alertes sur la ligne du voyageur, mais aussi des événements qui ont lieu à proximité.