En moyenne, les habitants du Nord-Pas-de-Calais parcourent, chaque jour, une trentaine de kilomètres pour aller travailler. Des déplacements réalisés à plus de 77% en voiture individuelle. Pour inciter au report modal, la CCI Grand Lille et celle de région Nord de France ont décidé d'organiser le 1er challenge de la mobilité à l'échelle régionale. L'objectif ? Inciter les salariés à se déplacer autrement.
 
"Le Nord-Pas-de-Calais est une région dynamique, industrielle où l'augmentation des flux de déplacement provoque des problématiques de circulation. C'est aussi une région qui connaît des pics de pollution assez fréquents", explique Christophe Hausberg, manager développement au sein de la CCI Grand Lille.
 
D'où la signature en 2014, d'un Plan de protection de l'atmosphère (PPA) visant à sensibiliser les acteurs économiques et la population à réduire leurs impacts sur l'environnement. Pour cela, plusieurs mesures ont été prises, dont deux concernent la mobilité : le développement du covoiturage dans les zones d'activités de plus de 5 000 salariés et l'élaboration de plans de déplacement entreprise (PDE) et administration (PDA).
 
Jusqu'à présent, ces documents étaient réalisés sur la base du volontariat. Or, la loi sur la transition énergétique va les rendre obligatoires. "A partir du 1er janvier 2016, les entreprises et les structures de plus de 500 salariés et celles de plus de 250 implantées sur des zones d'activités devront désigner un référent mobilité et auront un an pour formaliser un plan de déplacement", précise Christophe Hausberg.
 
Un challenge ludique
 
Une nouvelle obligation législative "peu séduisante" que les deux CCI ont souhaité rendre ludique grâce à un challenge de la mobilité. "Nous avons estimé que c'était la meilleure façon de préparer cette obligation, d'informer et d'accompagner les entreprises publiques et privées dans cette démarche".
 
Pour organiser cette manifestation, des partenariats ont été noués avec la DREAL, le conseil régional, l'Ademe, la métropole européenne de Lille, le SMIRT, la communauté d'universités et d'établissements Lille Nord de France (COMUE) et le réseau Alliance.
 
Ce challenge est ouvert aux entreprises, associations, institutions, collectivités territoriales. Le 16 septembre 2015, 130 employeurs s'étaient inscrits, ce qui représentait plus de 55 000 personnes.
 
"Les 21 et 22 septembre, les salariés feront l'effort de venir travailler autrement qu'avec leur voiture individuelle. Ils pourront utiliser les transports en commun, le vélo, se déplacer à pied ou en covoiturage", précise Christophe Hausberg. Ces efforts seront évalués par les référents mobilités désignés dans chaque entreprise participante.
 
Treize prix
 
Ce défi sera récompensé par la remise de treize prix lors d'une cérémonie programmée le 13 octobre 2015. Le classement régional sera établi en fonction du meilleur taux d'usage
des transports collectifs, du covoiturage et des modes actifs. Un trophée "coup de cœur du jury" récompensera l'originalité, l'innovation et la qualité de l'animation.
 
"Depuis 2013, le Nord-Pas-de-Calais a entamé sa troisième révolution industrielle dont la mobilité est l'un des piliers. Nous voulons démontrer qu'il est possible de faire évoluer les comportements dans ce territoire", conclut Christophe Hausberg.
 
Christine Cabiron