Il y avait déjà les comparateurs de vols et les comparateurs de bus. Voici les comparateurs de VTC et de taxis. Après le taximètre, apparaît Eurecab. Un service fondé par deux ingénieurs, Cédric Van-Daele et Théodore Monziès qui ont créé iDCAB, le service de réservation de taxis et de VTC lorsqu'ils étaient à la SNCF.

Concrètement, il suffit d'entrer son adresse de départ et d'arrivée ainsi que la date et l'heure de la course pour comparer les offres du marché qui peuvent aller du simple au triple selon Eurecab. Il ne reste plus au client qu'à réserver le véhicule de son choix puis à attendre la confirmation du chauffeur par mail. "Notre objectif est de proposer une offre pertinente, c'est-à-dire qui soit plus intéressante que celle d'une centrale prise isolément", explique Théodore Monziès.

De précieuses données

Eurecab qui s'est lancée début juillet, travaille pour l'instant avec des indépendants. Actuellement en discussion avec les "gros acteurs" du marché, la start-up va intégrer progressivement les centrales de réservation de VTC et de taxis. A terme, un client pourra connaître la disponibilité des chauffeurs et payer en ligne sur le site d'Eurecab, l'entreprise se rémunérant par une commission de 10-12% sur chaque course. "Les centrales de VTC sont intéressées par notre service, assure Théodore Monziès, Cela leur évite de dépenses marketing pour recruter de nouveaux clients."

"Nous allons exploiter les données de réservation collectées afin de permettre aux centrales de VTC de connaître le prix moyen d'une course et d'identifier les zones de tension par exemple, et de se positionner par rapport à leurs concurrents. Cela leur permettra d'améliorer leur offre", ajoute Théodore Monziès. Cette prestation sera-t-elle facturée aux entreprises de VTC ? La question n'est pas encore tranchée.

Florence Guernalec