Ils ont été 671 300 Franciliens a profiter du dézonage estival du passe Navigo entre le 11 juillet et le 16 août 2015 contre près de 600 000 en 2013, première année de la mise en place du dispositif. Cela représente un total de 2,3 millions de journées dézonées.

"Pour les acteurs des transports, ce fut une nouvelle répétition générale avant la mise en place définitive et permanente de cette action le 1er septembre prochain", déclare Jean-Paul Huchon, président de la région Île-de-France et président du conseil du Stif dans un communiqué. Le passe Navigo sera alors au tarif unique de 70 euros par mois, soit au prix actuel de la zone 1-2.

Une plongée dans l'inconnu

Combien de personnes vont délaisser leur voiture pour prendre un passe Navigo ? Comment la SNCF et la RATP vont gérer ce flux de nouveaux usagers dans des transports franciliens déjà saturés ?

Interrogé début avril 2015 sur le sujet, le directeur général de SNCF Transilien Alain Krakovitch avouait ne pas avoir de visibilité sur l'augmentation de la fréquentation, faute d'expériences similaires dans d'autres réseaux. Mais il se disait convaincu que le report modal de la voiture vers le train ne se ferait pas du jour au lendemain.

Néanmoins, Alain Krakovitch avait une certitude : "la tolérance zéro" sur la fraude serait la contrepartie de ce passe unique, et il avait annoncé une grande démarche avec le Stif sur ce sujet à partir du mois de septembre.

Florence Guernalec