Les Français ont décidément le vent en poupe à Londres. Après Keolis avec l'exploitation du métro des Docklands, Thales et la signalisation de quatre lignes du London Underground, le groupe JCDecaux a été choisi par Transport for London (TfL) pour opérer le contrat d’abribus publicitaires des transports urbains. Un marché d’une valeur de 700 millions d’euros sur une durée de huit ans, "le plus important au monde", selon JCDecaux. Le groupe français va ainsi succéder à compter du 1er janvier 2016 à Clear Channel UK.

Des abribus digitalisés

Le réseau de bus transporte chaque jour 6,5 millions de passagers et comporte près de 5000 abribus.  "Ce contrat, combiné aux autres concessions d’abribus détenues par JCDecaux à Londres permet de créer une offre unique de 15 000 dispositifs rétro-éclairés de 2m2, ouvrant la voie à une transformation digitale sans précédent, a déclaré Jean-François Decaux, président du directoire et co-directeur général de JCDecaux dans un communiqué. Avec plus de 50% de ses revenus publicitaires au Royaume-Uni issus du digital d'ici 2017, JCDecaux veut faire de Londres la vitrine mondiale de la communication extérieure digitale."

Le groupe français qui revendique la place de numéro un de la communication extérieure au Royaume-Uni, avait déjà lancé un écran digital de 120 m2 à la Gare de Waterloo, un dispositif digital situé à Old Street Roundabout EC1 et les tours digitales du terminal T5 de l’aéroport d’Heathrow. Avec les abribus londoniens, JCDecaux poursuit ainsi son implantation numérique dans la capitale.

Florence Guernalec