"Après trois ans à la présidence du comité stratégique, je me félicite du dialogue constant entre la SGP, les territoires et les élus. Cette approche restera ma priorité car ce consensus politique, c’est la force du Grand Paris Express. (...) J’ai été le premier président de Paris Métropole en 2009 et j’ai favorisé le rapprochement entre les élus de la petite et de la grande couronne, toutes sensibilités politiques confondues. Parlementaire, j’ai voté la création de la SGP en 2010 lançant ainsi le processus de ce projet de transport unique en Europe. En mars 2013, j’ai participé à l’avènement du Nouveau Grand Paris des transports décidé par le gouvernement," déclare Jean-Yves Le Bouillonnec dans un communiqué

Arnaud Bazin, président du conseil départemental du Val d’Oise, a été élu vice-président du conseil de surveillance.