Pas de nouveau ping-pong pour les transports scolaires cette fois. Après plusieurs allers-retours au gré des lectures de la loi NOTRe entre les sénateurs qui souhaitaient que les départements conservent cette compétence et les députés qui, suivant le projet gouvernemental, voulaient la confier aux régions, la commission mixte paritaire a tranché : les régions hériteront de la compétence des transports scolaires comme de celle des transports interurbains.

Robert Viennet