10 000 visiteurs, 3500 congressistes provenant de plus de 100 pays, 300 exposants - constructeurs, équipementiers, opérateurs de transports... - sont attendus au 22e congrès mondial ITS (systèmes et services de transport intelligents) qui se tiendra du 5 au 9 octobre 2015 à Bordeaux. Le thème de cette édition 2015 ? "Vers une mobilité intelligente - un meilleur usage de l'espace". Pour l'occasion, les élus aquitains, avec à sa tête le président de la région Alain Rousset, ont présenté les temps forts du congrès lors d'une conférence de presse à la Maison de l'Aquitaine à Paris le 24 juin 2015.

L'attraction de cette édition 2015 sera incontestablement la démonstration de trois véhicules autonomes sur route ouverte autour du site de Bordeaux-Lac, c'est-à-dire en situation réelle. Une première mondiale dans un salon. Ces véhicules seront présentés par Valeo, l'institut de transition énergétique VeDeCom et la société de conseil en ingénierie Akka Technologies avec son prototype "Link & Go" réalisé en partenariat avec le conseil régional d'Aquitaine et les sociétés Cogniteev et Helileo. Au total, le congrès proposera une trentaine de démonstrations dans les domaines suivants : systèmes multimodaux, éco-mobilité, big data et open data...

Autre temps fort du congrès, une table ronde ministérielle organisée autour des ITS et du changement climatique le 5 octobre. Sont notamment attendus à ce congrès, le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies, la commissaire européenne aux Transports et à la mobilité, Violeta Bulc, et le directeur général de la DG Move João Aguiar Machado qui témoignent de l'importance prise par les ITS dans le secteur.


Le Congrès ITS proposera, au total, plus de 200 sessions dont 100 techniques et scientifiques, 14 commerciales et d'affaires et 3 plénières sur les thèmes suivants :
- Les ITS, vecteurs de changements sociétaux
- L'espace au service des transports intelligents
- De la connectivité personnelle à la mobilité connectée

La région Aquitaine accueillera une trentaine de PME et start-up sur son stand. Son président Alain Rousset a l'ambition de faire de la région bordelaise un territoire d'expérimentations.

Florence Guernalec