Et de quatre. Après le hollandais Ebusco, le chinois Yutong associé à l'alsacien Dietrich Carebus et le polonais Solaris, c'est au tour du basque Irizar de prêter à la RATP, un bus de 12 mètres 100% électrique pour qu'elle le teste sur son réseau.

Comme les premiers nommés, Irizar a accepté les conditions de la Régie qui ambitionne de convertir 80% de sa flotte de bus en électrique à horizon 2025. Les constructeurs devront notamment partager avec l'opérateur toutes les données techniques recueillies pendant cette expérimentation "Nous voulons tester toutes les technologies disponibles sur le marché de manière à consolider notre expérience en matière d'exploitation mais aussi de maintenance de ces véhicules", indiquait Marie-Claude Dupuis lors du récent congrès de l'UITP à Milan.

Le véhicule proposé par Irizar, baptisé i2e, est un bus standard de 12 mètres d’une autonomie de 250 kilomètres pour cinq heures de charge. Ce bus est le premier à avoir bénéficié de fonds européens dans le cadre du projet ZeEUS (Zero Emission Urban Bus System). Il a récemment été commandé à six exemplaires par la Régie des transports de Marseille.

Robert Viennet